Institut des Musées Nationaux du Congo

Institut des Musées Nationaux du Congo

L’institut des musées nationaux du Congo, IMNC en sigle est le dépositaire du patrimoine culturel, matériel et immatériel de la République Démocratique du Congo. Il gère les musées nationaux du Congo tant à Kinshasa qu’en province. Il s’agit des musées nationaux de Lubumbashi, de Kananga, du centre de Butembo, de Mbandaka, de Boma, de Kikwit, et du Musée national d’Art Comptemporain et de Multimédia à l’échangeur de LIMETE. L’IMC projette la création de 14 musées de proximité en province et d’un musée panafricain à KINSHASA.

Situation Géographique

L’IMNC est lié à l’histoire de la République Démocratique du Congo par le fait que son emplacement actuel est un lieu o๠le grand chef coutumier TEKEHUMBU du nom de NGALIEMA y a érigé sa résidence ; c’est à ce lieu qu’il a pu rencontrer le roi MAKOKO de Brazzaville. C’est aussi à ce même endroit qu’on trouvait, à l’époque, le bateau de Henry Morton Stanley qui est devenu actuellement de Mont NGALIEMA. Cet endroit a également servi de résidence au premier gouvernement belge et ensuite aux deux premiers présidents, Joseph KASA-VUBU (de 1960 à 1965) et de Joseph Désiré MOBUTU (de 1965, à sa prise du pouvoir jusqu’à la morts de sa première épouse en 1977). En effet, l’IMNC est situé au Nord – Ouest de la ville province de Kinshasa, dans la commune de NGALIEMA, à coté du chantier naval. Au sud se trouve l’Etat major Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et le Ministère de la Défense National. Il (l’IMNC) présente une belle vue sur le majestueux fleuve Congo ainsi que sur la ville de Brazzaville et un beau paysage sur l’un de ses arrondissements qui se trouve à l’extrême gauche de la ville de Brazzaville.

Localisation

L’Institut des musées nationaux du Congo se trouve à Kinshasa dans le parc présidentiel du Mont NGALIEMA, dans la commune de ce nom, sur l’avenue de la montagne n° 1 en face du chantier naval du CHANIMETAL dans la ville province de Kinshasa.

L’aperçu historique

Le premier musée en République Démocratique du Congo fut installé dans le bâtiment de l’usine textile africaine, texal en sigle. Sous l’initiative d’une association privée dénommée « les amis de l’Art Indigène » vers 1930. Ce musée prendra corps en 1936 et sera dénommé Musée de la vie indigène de Léopoldville, il sera installé à l’actuelle place pont Ngabi dans la commune de KASA-VUBU. Le 26 mai 1953, ce gouvernement colonial installa de musée dans l’enceinte des locaux de l’ancien hôtel des postes. Il existait à cette époque musées ; en raison de un à Léopoldville, à Elisabethville et à Luluabourg. Il convient de signaler que pendant la période coloniale, le musée de Léopoldville était rattaché au musée royal de l’Afrique centrale en Belgique o๠étaient exposés divers objets et oeuvres d’arts à savoir : Les masques, les statues, les lances, les instruments de musique, les vêtements traditionnels en raphia en peau de bêtes, en écorces battues, etc. Après l’accession de notre pays à l’indépendance et grâce à la volonté déterminante du Président de la République MOBUTU, le gouvernement ordonna la collecte des objets d’arts ayant échappé aux pillages systématiques des puissances coloniales, ainsi que notre tradition matérielle et immatérielle, ensuite conservés au jardin rénové de mont Ngaliema. C’est ainsi que sera crée, par ordonnance présidentielle n° 70/089 du 11 mars 1970, l’institut des musées nationaux du Zaà¯re, IMNZ en sigle.

Statut Juridique de l’institut des musées nationaux du Congo

Doté de l’autonomie administrative et financière, l’institut des Musées Nationaux du Congo (IMNC) est une entreprise publique créée par ordonnance présidentielle n° 70-089 du 11 mars 1970. Elle fonctionne sous une double tutelle, celle du ministère ayant la culture et les arts dans ses attributions (tutelle technique) et celle du ministère du portefeuille (tutelle financière). Depuis sa création, l’IMNC fut rattaché à la Présidence de la République de 1970 à 1975. Il fonctionna en étroite collaboration avec le musée royal de l’Afrique Centrale de Tervuren en Belgique avec lequel il signa un accord de coopération dans le cadre d’un arrangement particulier grâce auquel un appui logistique était assuré ainsi que la formation des cadres spécialisés de l’institut. En 1975, détachés de la présidence de la République, les musées nationaux devaient se prendre en charge. A ses débuts, l’institut fonctionna sous la coordination de musée royal de l’Afrique Centrale, en l’occurrence Monsieur Lucien CAHEN, premier Directeur Général des musées nationaux ; après un fructueux mandat de 5 ans à la tête de l’institut, il sera remplacé par le frère Joseph CORNET qui a assuré la relève et la formation des cadres nationaux avant l’avènement des gestionnaires Congolais. Aujourd’hui, les musées nationaux sont dirigés par un comité de gestion qui comprend une direction générale à laquelle sont rattachés les musées provinciaux (Kinshasa, Lubumbashi, Kananga, Butembo, Mbandaka, Boma, Kikwit et Musée National d’Art Contemporain et de Multimédia).

Mission de l’Institut des Musées Nationaux du Congo

Assurer la protection des oeuvres d’arts, des monuments, des sites historiques et archéologiques ainsi que les objets dont la conservation présente un intérêt historique, artistique ou spécifique : • D’administrer les musées appartenant à l’Etat ; • D’inspecter les collections privées, permanentes et ouverts au public, lesquelles oeuvres présentent un intérêt artistique ; historique ou archéologique en vue d’en établir l’inventaire et assurer la conservation matérielle des objets qui les composent.

Public cible

Le public cible de l’institut des Musées Nationaux du Congo est hétérogène. Il est composé des établissements scolaires, des institutions académiques, des chercheurs, des touristes scientifiques, des corps diplomatiques et autres.
Chronologie de l’Institut des Musées Nationaux du Congo
L’IMNC est dirigé par un comité de gestion ; il a connu depuis sa création deux PDG et cinq DG dont voici la chronologie :
• Lucien CAHEN de 1970 à 1976 (DG Belge) ;
• Joseph CORNET de 1976 à 1987 (DG belge) ;
• LEMA GWETE de 1987 à 1997 (PDG Congolais) ;
• ESOLEKE EKALIKOTE de 1997 à 2002 (PDG Congolais) ;
• BAKWA LUFU de 2002 à 2004 (DG Congolais) ;
• SHAJE’ A TSHILUILA de 2004 à 2005 (DG congolais) ;
• IBONGO GILUNGULA de 2005 à nos jours (DG congolais).

Les deux premiers Directeurs Généraux étaient de nationalité belge en conformité avec l’article 3 de l’arrangement particulier signé le 30 avril 1971 entre le gouvernement belge et la République du Zaà¯re de l’époque, actuelle RDC.

Institut des Musées Nationaux du Congo
3 votes, 4.67 avg. rating (88% score)
Banner Ads Post