Dorine Mokha Artistes, Danseurs et chorégraphes, Poètes, écrivain et conteurs

dorine-mokha

Dorine débute la danse à Lubumbashi, avant de s’installer à Kisangani en 2009. Il travaille aujourd’hui entre Kisangani et Lubumbashi. Il rencontre Faustin Linyekula et les Studios Kabako et suit pendant plusieurs années les formations proposées auprès de Faustin et Papy Ebotani, mais aussi de Hafiz Dhaou (Tunisie, 2009), Ula Sickle (Canada-Belgique, 2010), Andréya Ouamba (Sénégal – Congo-Brazzaville, 2011) et en 2012 Boyzie Cekwana (Afrique du Sud) et Sylvain Prunenec (France). Il suit aussi un atelier autour de l’improvisation théâtrale avec Clara Bauer (Argentine-France, 2011).
En 2010, il créé Reclus avec Papsher Kikuni, présenté à Kinshasa et Kisangani.

Son solo, Entre-deux (2013) est présenté à Kisangani, Lubumbashi et Kinshasa (dans le cadre du festival Connexion Kin).
La même année, il assiste Faustin dans la création de Drums and Digging et participe à une académie internationale de jeunes artistes du théâtre qui l’emmène à Kinshasa, puis à Hanovre dans le cadre du festival Theaterformen.
En 2013, il obtient son master en droit économique et social avec un mémoire sur La problématique de la protection des œuvres musicales face aux NTIC en R.D.Congo.

En 2014, il est boursier de l’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart dans le cadre du programme Africa in Solitude, il rencontre Désiré Davids, avec qui il crée Trio sans titre, accompagné par le pianiste français Nicolas Mondon.
Il vient aussi de signer une création collective avec Dinozord et Franck Mokha, Nzela ya mayi, soutenue par le programme Pamoja et présentée en première au Hebbel Theatre à Berlin en mars 2015.

En 2015, il signe un trio Entre-deux : Lettre à Guz avec Franck Moka et Patou Kayembe, trio présenté en octobre 2015 aux plates-formes Kinani à Maputo (octobre 2015) et à Kisangani en février 2016.

Dorine écrit aussi pour le théâtre et la musique.

Dorine Mokha
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Commentaire récent

  1. junior ibundja

    Je t’observe et je ne parviens point à te connaître! ce récit sur toi m’ouvre désormais les yeux car je reconnais à présent tes qualités. Bonheur et plein succès pour ton avenir.

    1. Dorine Mokha

      Merci Junoir pour ton commentaire. Je suis sur qu’en voyant sur scene « vos yeux s’ouvriront encore plus »…
      Merci pour le soutien et l’attention, car j’en ai vraiment besoin pour avancer. Merci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :