Journées de manuscrits des écrivains, 1ère édition ,


Il se tenu ce mercredi 25 novembre 2015 à l’Académie des Beaux-arts, l’ouverture de la journée du manuscrit Congolais par le ministre de la culture et des arts.

Une cérémonie qui a aussi connue la participation du ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, du ministre provincial de la culture et des arts, le représentant du gouverneur de la ville de Kinshasa, du secrétaire générale à la primature, députés, sénateurs, professeurs, étudiants et autres invités.

Grande journée, première en RD Congo dédiée à la littérature et aux manuscrits Congolais.

Le DG de l’Académie des Beaux-arts a aussi signalé que cette étape de la pensée humaine, lui qui a toujours été conservé et utilisé même avant l’invention de l’imprimerie. Voilà pourquoi valoriser et faire connaitre cette première étapes de la rédaction d’un ouvrage littéraire.

Oui, cette grande manifestation se déroule dans la grande salle de la sculpture et céramique de l’Académie où l’on travail les œuvres pour atteindre selon leurs étapes au grand publique. Voilà que la journée de manuscrit aussi, elle, célébrée dans cette salle démontre ses processus des créations, a enrichi le DG de l’ABA.

Le Professeur Diyoka, coordonateur de la dite journée a remercié le ministre pour cette initiative de pouvoir rentrer aux sources de la conception d’un ouvrage littéraire. c’est aussi un moment d’échange entre écrivains, seniors que juniors ou jeunes écrivains en devenir afin de partager les connaissances et expériences.

Et le professeur Diyoka, nous a aussi indiqué qu’en seulement 3 jours, le ministère a eu à recevoir une centaine de manuscrit,  voilà combien serait important de vouloir aussi augmenter les jours de dépôt.

Pour finir ces mots, le Prof Diyoka a demandé d’honorer la culture, d’ouvrir la voie à l’excellence pour la culture, de montre à des enfants et générations futures qu’il y a de l’espoir pour aller de l’avant.

Le ministre de la culture et des arts a eu à son tour inauguré cette journée qui hier n’a été que rêve, voilà besoin de retourner et de donner la valeur à cet premier acte de la conception littéraire.

Il a aussi invité les jeunes écrivains aux dialogues et à la quête de l’excellence car c’est important de voir et sentir l’autre.

Bien après l’ouverture, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire a eu à remettre le certificat de participation à titre symbolique à trois personnalités, dont le Professeur Mazegabio, Professeur Huit Mulongo, et Mr Vincent Lokome.

Partager cet article
error0
Banner Ads Post

Laisser un commentaire