Accueil 1 Kinshasa Danse : Atelier chorégraphique de Me Ya Be 2021 achevé avec faste à l’Institut Français de Kinshasa

Kinshasa Danse : Atelier chorégraphique de Me Ya Be 2021 achevé avec faste à l’Institut Français de Kinshasa

par Danny
0 Commentaire 103 vues

Du 15 au 29 avril 2021, il s’est tenu dans les installations de l’Institut Français de Kinshasa un atelier de danse chorégraphique en marge des activités du Festival international de danse dénommé « Me Ya Be »

Cet atelier a pu réunir vingt danseurs professionnels débouchés de Kinshasa et de la ville de Bukavu dans le Sud-Kivu sous la direction de Céline Curversvers (Belgique), Colombe Nicolas (France) et Jacques Bana Yanga (RD-Congo).

Après le moment fabuleux vécu durant les différentes sessions de cet atelier, place à la restitution tenue le 29 avril 2021, date de clôture à laquelle ces danseurs professionnels ont dû mettre en exergue les technicités apprises pendant les formations face un public select composé des artistes, producteurs des spectacles, quelques diplomates et du président du conseil national de la danse (Longa Fô).

L’objectif prioritaire de cet atelier de renforcement des capacités professionnelles des danseurs est axé sur la redynamisation de la danse en Afrique et l’épanouissement de cette activité dans les cités populaires des capitales et villes des pays concernés dans ce projet.

A en croire le chorégraphe Jacques Bana Yanga, promoteur du festival Me Ya Be et organisateur de cet atelier, les danseurs se sont déchaînés, dans leur exhibition, sur trois scènes d’affilée de composition chorégraphique allant de la grande halle à la petite halle en passant par l’espace libre en face du bureau administratif de l’Institut Français de Kinshasa. Outre, ils ont concilié les connaissances acquises au contact de la scène qu’ils explorent à peine en vue de passer le langage unvieel de la danse en jeux collectifs pour démontrer au grand public qu’ils avaient bien assimilé les matières tout au long de l’atelier.

Il sied de spécifier que l’occupation des espaces et l’improvisation ; le vidéo-spectacle et les scènes de la vie ont été respectivement développés par les trois Chorégraphes formateurs à savoir : Céline, Colombe et Jacques.

« Cet atelier va se poursuivre dans les jours à venir. Il vient d’être inscrit dans un projet commun de trois ans entre le Nord et le Sud et va s’étendre dans l’espace et dans le temps suivent les orientations stratégiques que l’on va donner » a-t-il martelé.

Parallèlement, Me Ya Be est un festival se tenant depuis une dizaine d’années à Kinshasa en marge de la journée internationale de la danse. Deux ans de suite, soit 2020 et 2021, les artistes ne se sont pas retrouvés autour de cette grande messe de danse faute de la crise socio-sanitaire sévissant dans le monde entier ayant des conséquences néfastes sur l’humanité. C’est ce qui justifie la tenue en 2020 de l’édition spéciale dite « Me Ya Be numérique » et cette année, l’atelier de danse chorégraphique de Kinshasa organisé à l’Institut Français de Kinshasa, Halle de la Gombe.

Tout est bien qui fini bien, dit-on. Le rendez-vous est donc pris à la 10ème édition du Festival « Me Ya Be » devant se tenir incessamment. A cela, le comité d’organisation fixe l’opinion quant à tous les détails techniques liés à ce festival.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1