Accueil 1 Miss Kinshasa : Deborah Asosa remporte la couronne de la première édition du concours

Miss Kinshasa : Deborah Asosa remporte la couronne de la première édition du concours

par Danny
0 Commentaire 521 vues

C’est à l’issue de la grande finale du concours Miss Kinshasa organisée samedi 16 janvier dernier à l’espace Binga Mopepe à Kitambo que la Top modèle Deborah Asosa, autrement appelée Miss Mungala, s’est brillamment distinguée tout au long de la compétition en gagnant la couronne de la première édition dudit concours.

Se rapportant à notre rédaction, la gagnante du concours Miss Kinshasa s’est dit confiante à l’égard du déroulement de la compétition allant de la période comprise entre les préliminaires et la grande finale, soit 3 mois d’un aventure laborieuse et expérimentale pour son parcours.

« J’ai été très contente de gagner ce concours qui, pour la première de ma carrière, m’a beaucoup inculquée de notions fructueuses et prometteuses pour la suite de mon parcours. D’emblée, je remercie les organisateurs pour le sens du dévouement porté face à la réussite satisfaisante de cette compétition » a-t-elle déclaré.

Déborah Asosa, gagnante de la première édition du concours Mise Kinshasa !!!

Native de Kinshasa, Déborah Asosa est une top modèle professionnelle ayant fait ses débuts dans le mannequinat depuis 2014. Diplômée en Latin-philo, Elle est actuellement étudiante en sciences infirmières à l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé de la Croix Rouge (ISSS-CR de Kinshasa).

Mesurant 1m50, Miss Mungala, de teint noir, pèse 57 kg. Elle a plein d’atouts potentiels pouvant faire d’elle l’une des étoiles filantes de cette discipline sur l’échelle tant nationale qu’internationale.

En dehors de sa carrière de mannequin, elle a également le profil d’une athlète de tennis de salle, communément appelé Squash au sein du Club Bakolosquash (BKS).

Après la gagne de la première couronne de son cheminement professionnel, la top modèle Déborah Asosa envisage mettre sur pied une fondation pour la prise en charge des filles mères et la réinsertion sociale des enfants orphelins.

« Je pense créer une fondation pour encadrer les filles mères ayant perdu tout espoir de vivre. Aussi, je compte héberger les enfants orphelins en vue de leur apprendre des formations et métiers » a-t-elle affirmé.

Rappelons également que Miss Kinshasa est une compétition mettant en exergue les prouesses de la femme par un regard esquis tourné vers l’entrepreneuriat féminin. Selon les organisateurs, la deuxième édition interviendra sous peu dans la perspective de maintenir le même standing du concours qui s’avère indispensable pour l’épanouissement de la femme à part entière.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1