Accueil 1 Nord-Kivu : Le club RFI/Goma offre une formation de renforcement des capacités aux techniciens radio.

Nord-Kivu : Le club RFI/Goma offre une formation de renforcement des capacités aux techniciens radio.

par Danny
0 Commentaire 125 vues

Durant trois jours, 10 techniciens radio œuvrant au sein des chaines de radio à Goma ont participé à une formation sur le traitement audionumérique et la place du technicien dans le traitement de l’information. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet “Nasema Kwa Uhuru”, dans son volet axé sur l’information de qualité en période électorale.

Le club RFI/Goma a pu choisir cette thématique en vue de permettre aux bénéficiaires de cette formation de remédier à certaines lacunes auxquelles plusieurs techniciens font face durant l’exercice de leur métier et lesquelles ont des incidences néfastes sur la qualité de l’information consommée par les communautés surtout en période électorale.

Cette formation animée par SERGE KASAYI octroie une compréhension explicite sur certains aspects fondamentaux, que l’on peut scinder dans quatre points:

  1. La description du technicien. Qui est-il réellement ? Le formateur précise qu’il faut considérer un technicien radio comme une personne subtile car l’ingénierie radio est une section assez étendue du fait qu’elle comprend à la fois la maintenance et la conception.
  2. Les responsabilités d’un technicien radio. A ce niveau, le formateur renseigne qu’il s’agit des responsabilités complexes, telles que, effectuer le montage, faire fonctionner des appareils et réparer les équipements électroniques qui servent à enregistrer et à diffuser des émissions en direct, en différée ou encore sur internet.
    La rigidité de ces charges a poussé le formateur de déduire que le choix d’un technicien ne devrait pas être fait au hasard, car la maîtrise de ces aspects techniques rend le technicien radio, un spécialiste.
  3. Les notions sur la manière de bien utiliser le dictaphone ont été divulguées durant la formation. L’accent était mis sur l’évitement de certaines pratiques qui mettent en danger la santé du technicien, qui endommagent la qualité de son travail ou ses appareils.
  4. Les notions sur le traitement audionumérique. Le formateur a fait particulièrement allusion à la nouvelle version du logiciel adobe audition et la technique-son.

A l’issue de la formation, le formateur a martelé sur certaines fautes qui devraient être évitées d’une manière générale par le technicien radio. Il s’agit des fautes à ne pas commettre avant, pendant ou après l’émission. La connaissance de celles-ci permet aux techniciens radio d’améliorer la qualité de leur prestation.

Pour paraphraser les dires de Deborah TSONGO, technicienne à la Radio ELLE FM, et une des personnes qui participent à cette formation ; elle remercie tout d’abord le club RFI pour cette opportunité offerte aux techniciens radio en vue de renforcer les capacités à travers cette formation qui s’est avérée enrichissante car mêlant les notions théoriques et pratiques, ensuite, elle invite d’autres filles à ne pas louper des occasions d’apprentissage afin d’être plus compétitives autant que la gente masculine. Elle invite le Club RFI a étendre cette formation à d’autres techniciens radio qui n’ont pas été sélectionnés à ce stade mais aussi de renforcer en équipement les radios partenaires, qui pour la plus part sont sous équipées.

Ce projet “Nasema Kwa Uhuru”, appuyé par l’ambassade d’Allemagne en RDC continue de démontrer des retombées positives aux bénéficiaires.

Cœur Tam Tam KABUYAYA

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1