Accueil 1 3 ème édition de la Foire des femmes des médias : Ketsia Olangi sensibilise à la scolarisation de la jeune fille

3 ème édition de la Foire des femmes des médias : Ketsia Olangi sensibilise à la scolarisation de la jeune fille

par Danny
0 Commentaire 126 vues

Au cours d’un panel s’inscrivant dans le cadre de la deuxième journée de la 3ème foire des femmes des médias, le jeudi 10 mars, Ketsia Olangi a fait savoir à l’assistance présente que seule la scolarisation de la jeune fille est un facteur non négligeable dans la lutte contre la discrimination de la femme dans le milieu professionnel.

 »La scolarisation de la jeune fille : un canal de lutte contre la discrimination en milieu professionnel » tel est le sous-thème développé par Ketsia Olangi. Pour faire comprendre à l’auditoire l’importance de la scolarisation de la jeune fille, l’initiatrice de la fondation Nehema a abordé son discours par une anecdote personnelle, de laquelle elle s’est réjoui de ce que son père l’avait convié de continuer ses études universitaires

 »Après avoir décroché mon diplôme d’État, j’avais un grand désir me marier, mais mon père s’y était opposé catégoriquement pour me suggérer de poursuivre avec l’université », a-t-elle relaté.

Dans la foulée, Ketsia Olangi a procédé à l’éclairage de chaque concept qui a forgé sa thématique abordée. Expliquant selon le droit, la discrimination, concept phare de sa thématique, Ketsia Olangi a rappelé que c’est l’acte de traiter arbitrairement d’autres groupes humains en limitant leurs droits.

Quant au concept jeune fille scolarisée, la fervente servante de Dieu a rappelé que cela se rapporte à la jeune femme instruite, celle qui a une connaissance requise dans un domaine donné.

En outre cela, elle a recommandé aux autorités compétentes de la réforme du système éducationnel, préconisant de ce fait, le rajout de l’enseignement de l’entrepreneuriat et le leadership dès les classes de la maternelle, ce qui, à l’encroire, sera d’une très grande aide pour la fillette, femme de demain dans la réalisation de ses projets.

Au terme de son élan, l’initiatrice de l’ASBL Nehema a donné aux bailleurs de fonds quelques recommandations entre autres, de réhabiliter les centres de formation des jeunes filles, de financer les projets d’écoles spécialisées qui accueillent les filles et tant d’autres allant dans ce sens. Aux parents, elle leur a demandé de payer les frais scolaires des jeunes filles et de les encourager à aller à l’école.

Balka Josh

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1