Accueil 1 CULTURE-KISANGANI : Devrons-nous dire « Clôturée »? O ou « Finie »? Ou alors disons l’Humoriste de Beni Christian El-Kabwe fait tomber les rideaux de cette onzième édition du festival Ngoma.

CULTURE-KISANGANI : Devrons-nous dire « Clôturée »? O ou « Finie »? Ou alors disons l’Humoriste de Beni Christian El-Kabwe fait tomber les rideaux de cette onzième édition du festival Ngoma.

par Danny
0 Commentaire 86 vues

Le groupe TACCEMS a lancé depuis le vendredi 24 septembre la rencontre internationale des arts de scène qui a atterri ce jeudi 30 Septembre à l’espace culturel Ngoma.

Qui pour le dire mieux ? Qui pour décrire ce qu’aurait été ce festival de théâtre qui s’est tenu dans la grande ville de Kisangani ? Du côté des organisateurs jusqu’au coté du public venu en grande masse en passant par tous les artistes et festivaliers, la joie a été immense lorsque les rideaux de ce rendez-vous sont tombés pour dire À l’année prochaine cher festival….

<<> a laissé entendre un festivalier à votre rédaction.

Pour cette septième journée, deux spectacles étaient à l’affiche du jour. Les rêves des autres Spectacle venu de Kolwezi a ouvert cette soirée, alors que l’humoriste de Béni Christian El-Kabwe fera sa montée sur la scène avec son spectacle POUR LE MEILLEUR ET POUR LE RIRE.

Ce spectacle de Kabwe retrace le vécu quotidien de la région; les moments et habitudes drôle des différentes villes allant de Beni en passant par Butembo jusqu’à Goma en faisant aussi des tours dans certaines autres villes du pays…

Dans son spectacle, Christian parle des différentes choses drôles qui ont accompagnées l’enfance avec une dose d’humour, sans se retenir, il a aussi peint drôlement le ridicule de la musique congolaise qui selon lui a perdu sa valeur depuis un temps pour finir avec une série d’imitation au sujet de notre hymne national.

En somme, cet humoriste de la ville de Beni a parlé du ridicule de la réalité dans notre pays…

Notons alors que cette septième journée est celle qui est venue clôturer cette onzième édition du Festingo. Et c’est sur une note chaleureuse et positive que les organisateurs,le public Boyomais et tous les participants se sont levés pour crier haut Hourrah, Nous l’avons fait

Alexis KANT

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1