Accueil 1 Institut National des Arts : Les étudiants en animation culturelle outillés en matière des enjeux culturels sur terrain

Institut National des Arts : Les étudiants en animation culturelle outillés en matière des enjeux culturels sur terrain

par Danny
0 Commentaire 404 vues

Les étudiants de la filière Animation culturelle de l’Institut National des Arts (INA) ont participé, vendredi 12 août 2022, à un atelier des renforcements des capacités sur les enjeux culturels sur terrain. Une session de formation organisée par le Club d’Animation Culturelle de l’INA (CD’AC).

Ces travaux d’ateliers ont été une occasion idoine pour outiller les étudiants participants sur les différents champs d’action de l’animateur culturel, en passant sur les préalables de se lancer dans ce secteur et pour en découdre sur les défis majeurs de l’animateur culturel d’aujourd’hui.

Noellie Nkembo, animatrice culturelle et présidente de CD’AC, a instruit que cette activité a valu son pesant d’or, dans l’optique d’aider les animateurs culturels de mieux comprendre et détecter les champs d’action, dans lesquels ils veulent se spécialiser. Encore, elle a laissé entendre que la finalité de ladite activité est d’avoir des animateurs culturels compétents et efficaces qui se démarquent sur terrain.

Beni Budimbu, opérateur culturel, manager des artistes et intervenant du jour, a apporté au cours de son exposé quelques indices phares pour permettre à ces étudiants de mieux se positionner dans le secteur professionnel. Le choix du champ d’action sur lequel on peut se lancer, se connaître soi-même, avoir du courage, croire en soi-même, garder la foi et s’armer de la patience, tels sont les principes qu’il a abordés pour stimuler le goût du terrain à ces étudiants.

De son côté, Mme Marie-Madeleine Ndundu, spécialiste en question des industries culturelles et créatives dédiées aux enfants et oratrice du jour, a loué cette initiative combien importante pour la formation continue des animateurs culturels. Pour elle, l’animateur culturel doit se battre pour pouvoir mettre en action ses idées fructueuses et projets, malgré le manque de subvention de l’État pour l’éclosion du secteur culturel.

« Tout ce que je viens d’écouter dans cet atelier a été primordial pour moi. Étant animatrice culturelle, je suis censée de connaître mon champ d’action et d’oser faire quelque chose dans ce secteur », a dit Bénédicte kamba, étudiante en animation culturelle et participante à cette activité.

Pour rappel, le Club d’Animation Culturelle de l’INA est un cadre de réflexion et d’échange sur les faits socioculturels. Son ultime objet est le renforcement des capacités des étudiants en animation culturelle pour se former et se démarquer dans ce secteur.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1