Accueil 1 Kinshasa : Congo Biennale 2 s’alimente du souffle des ancêtres

Kinshasa : Congo Biennale 2 s’alimente du souffle des ancêtres

par Danny
0 Commentaire 75 vues

Après un moment de trêve de suite de contraintes sanitaires, la deuxième édition du festival international d’art contemporain « Congo Biennale » s’organise du 16 septembre au 23 octobre prochain, dans plusieurs sites disséminés à travers la mégapole ville de Kinshasa (RD-Congo).

« Le souffle des ancêtres », tel est le fil conducteur choisi pour cette année. Le festival explore l’égrégore ancestral pour diverses raisons poignantes. Il a été pertinent de recourir aux vertus de la nature, pour enfin se sauver de la pandémie en Afrique. C’est également un canal assaini d’activer les liens avec nos frères, parents, arrières parents vivants dans l’outre-vie.

A la rencontre des professionnels des médias, Vitshois Mwilambwe, Directeur artistique de l’événement, a indiqué que ce festival invite également les artistes ayant des liens avec l’Afrique, de se ressourcer de la source primitive, pour leur démarche artistique. C’est également un moyen d’élargir l’écosystème pour aider ce grand pays continent (La RD-Congo, ndlr) d’émerger sur le plan artistique.

Dans ce registre, la Biennale emmènera les artistes en amont, et les amateurs des arts visuels, en aval, d’effectuer un voyage introspectif sur les problématiques liées à la notion du temps et de l’espace, au besoin de modernité sur la sphère artistique.

Les articulations habituelles seront encore au rendez-vous. Il s’agit des ateliers de la Biennale, vernissage des expositions internationales, « Special Projects », spectacle de danse performance et tant d’autres programmes diversifiés. Cette messe culturelle d’obédience internationale sera dite sous la guidance de plus d’une centaine d’artistes venus du monde entier.

Créé en 2011 par l’artiste plasticien et vidéaste, Vitshois Mwilambwe, KAS est une organisation artistique qui encourage la création dans le domaine des arts visuels et d’autres formes d’expression contemporaine, et favorise en même temps des échanges entre les artistes congolais et diverses activités artistiques tant nationales qu’internationales.

Après la première édition organisée en 2019, Congo Biennale se hisse à nouveau au sommet culturel du pays avec un format incontournable. Les amoureux d’arts visuels devront s’habituer déjà à se déplacer dans différents sites, dans la capitale congolaise pour assister à la programmation enrichissante du festival.

Il s’agit de Kin ArtStudio (structure organisatrice du festival), Institut Français de Kinshasa, Espace Texaf Bilembo, Académie des Beaux-arts de Kinshasa, Musée National de la RD-Congo, Espace public/Rond-point Liputa (Projet Na Libanda), Centre culturel Mont des Arts, Le monde des flamboyants/TMB. Et d’autres activités se dérouleront au Musée National de Lubumbashi/Galerie Dialogue (Résonance).

La rédaction

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1