Accueil 1 La RDC a participé à la réunion de la commission des statuts de l’UNIMA Internationale

La RDC a participé à la réunion de la commission des statuts de l’UNIMA Internationale

par Danny
0 Commentaire 109 vues

Le Représentant de l’Union Internationale de la Marionnette en RDC, S.Konde a participé, en fin de mois d’août, à une réunion organisée par la coordination des statuts au niveau international pour des centres de l’UNIMA.

Plusieurs pays ont pris part à cette réunion via visioconférence, notamment Mali, Kenya, Ouganda, Togo, Sénégal, Tunisie, Côté d’Ivoire, Belgique (par son SG Dimitri), Afrique du Sud, Soudan, Maroc ainsi que la RD-Congo.

S’agissant de l’état de lieu des centres de l’UNIMA nouvellement établis, cas de la RDC, pour un mandat de 2 ans avec une mission de créer un centre au niveau national.

Dans sa prise de parole, en qualité du Représentant de l’UNIMA en RDC, S.Konde a évoqué plusieurs points liés à l’élaboration des statuts, validité et valorisation du centre qui fera en sorte que ce dernier soit crédible au niveau international, tout en étant apte aux subventions requises par cette institution internationale de la marionnette.

Son objectif est, dit-il, de répertorier des marionnettistes et structures oeuvrant dans cette discipline d’art de marionnette, attirer les jeunes artistes d’aimer et de pratiquer la marionnette pour une relève, pour une formation continue et un accompagnement idoine.

« Je suis d’abord focalisé dans cet axe et non pour commencer à élaborer des statuts, c’est parce que je ne veux pas créer un centre immobile où il n’y a pas d’activités (…) Je veux tout de même dynamiser les marionnettistes et, lorsque on va créer un centre, on va se rendre compte que le centre fonctionne bien par le biais des activités » a-t-il précisé.

Pour le compte de la RDC, après une réunion de concertation dirigée par S.konde sur le plan national, il a été calé la décentralisation du pouvoir ou responsabilité d’autres collègues Marionnettistes selon les zones : Kinshasa, Kongo central, kwilu, kwango et Maï – Ndombe sous la responsabilité de S.konde, pour le Grand Katanga sous la gouvernance de Dieu Mfumu et du côté Est de la RDC, la responsabilité revient à Yves Ghael Ndagano. Chacun membre, dans la zone où il est comme représentant, a le devoir d’organiser des activités pour faire vivre la marionnette.

Il tient de souligner que chaque centre national doit avoir des élections selon les mandats rotatifs, rapport annuel de chaque activité, cotisation de tous les membres du centre, avoir un statut légalisé, règlement d’ordre intérieur, un bureau, président de coordination et tant d’autres.

Au sortir de cette réunion, toutes les structures doivent être responsables et capables de réaliser les activités dans leurs centres respectifs.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1