Accueil 1 Le Festival Panafricain de Kinshasa lancé avec faste au Musée National

Le Festival Panafricain de Kinshasa lancé avec faste au Musée National

par Danny
0 Commentaire 128 vues

Le Panel Présidentiel a procédé, ce mardi 31 août 2021, au lancement officiel de l’édition zéro du Festival Panafricain de Kinshasa, dans les installations du Musée National de la RD-Congo, sur le boulevard triomphal, dans la commune de Lingwala.

Piloté par le Panel Présidentiel, Ce festival à vocation panafricaine a pour objet la promotion de la Renaissance culturelle africaine et soutenir la créativité artistique et littéraire.

Cette date fatidique du lancement de FESPAKIN est une réponse favorable à la matérialisation d’une promesse faite par Félix Tshisekedi Tshilombo, Président en exercice de l’organisation continentale, lors de son discours du 27 février dernier, à l’occasion du lancement de l’année culturelle pour le mandat de la RDC à l’Union Africaine.

« Pour ce mandat de Félix Tshisekedi Tshilombo à la présidence de l’Union Africaine, le Président de la République avait promis de mettre l’accent sur le soutien à la créativité africaine pour renforcer la contribution de la culture et des arts à l’intégration de l’Afrique et au développement des peuples africains. Cela devrait nécessairement et inévitablement passer par l’organisation d’un festival sur l’innovation, les arts et les savoirs africains », a fait savoir le Professeur Alphonse Ntumba, coordonnateur du Panel Présidentiel, lors de son speech, tout en précisant que l’on ne peut réaliser ce FESPAKIN sans l’inscrire dans la dynamique de la Rumba.

Dans son speech, Madame Yollande Elebe Ma Ndembo a laissé entendre que ce festival à vocation panafricaine mettra en exergue la valorisation de la culture africaine comme un outil majeur et non négligeable de cohésion et de développement pour le continent.

« FESPAKIN mettra en exergue la valorisation de la culture africaine afin de contribuer à cet élan qui vise en faire un outil majeur et non négligeable de cohésion et de développement pour le continent. Il s’inscrit également dans une logique de brassage des cultures qui aura le mérite de rassembler des artistes du continent pour célébrer l’unité dans la diversité », a-t-elle affirmé..

Pour sa part, Madame Yvette Tabu Inangoy, Commissaire Générale en charge de Culture et Arts de la ville de Kinshasa, représentant le Gouverneur de la ville, envisage que ce festival sera une occasion opportune de vendre positivement le reflet culturel du pays, question de faire vibrer la capitale au rythme de cette grande messe de cultures panafricaines.

« Ce festival qui aura le mérite de réunir plusieurs artistes de différentes tendances culturelles, fera que la ville de Kinshasa vibre au rythme d’une très grande ambiance. Il y a une occasion pour le pays de vendre l’image de sa culture vis-à-vis d’autres pays. Au nom des Kinois et Kinoises, je réitère à son auguste personnalité, les hommages les plus déférents et les rassure de mon indéfectible soutien à cette action. C’est un motif de fierté pour la ville de lancer l’édition 0 de ce festival panafricain qui, non seulement, prône la reconnaissance culturelle africaine mais s’engage à soutenir la créativité artistique et littéraire mais aussi et surtout musicale dont la rumba congolaise », a-t-elle déclaré.

Il est noté que plusieurs personnalités du pays ont pris part à cette grande activité d’obédience culturelle, notamment la Ministre de la culture, arts et patrimoines, Madame Catherine Furaha, le Ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, la Représentante du Gouverneur de la ville de Kinshasa, Madame Yvette Tabu, les membres du panel chargé d’accompagner la mandature de la RDC à l’Union Africaine, acteurs culturels, artistes et les passionnés de la culture.

Dans la foulée, Cette cérémonie officielle a été scellée par un intermède musical avec l’orchestre de chambre de l’INA, prestation de l’artiste Karmapa et des ballets traditionnels.

Il convient de souligner qu’après des mois de préparation dans un contexte sanitaire de la Covid-19, le Panel chargé d’accompagner la présidence de la RDC à l’Union Africaine, la République Démocratique du Congo s’implique désormais en tant qu’instance d’impulsion et d’exécution pour le renforcement de la créativité africaine au service des peuples.

Au demeurant, Le Festival Panafricain de Kinshasa se déroulera chaque année, dans une période comprise entre les mois de Juin et Août, dans le dessein de promouvoir la renaissance culturelle africaine et de soutenir la créativité artistique et littéraire.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1