Les artistes invités à capitaliser les cultures traditionnelles pour booster l’art congolais Actualités

Le président de l’Association internationale des critiques d’arts (AICA/RDC), l’artiste plasticien, Bruno Ilunga, a invité, au cours d’un échange vendredi avec l’ACP, ses collègues artistes, de toutes les filières mélangées, à capitaliser les richesses des cultures traditionnelles congolaises pour booster le secteur de l’art.

Bruno Ilunga qui s’exprimait en marge du 75ème anniversaire de l’Académie des beaux-arts (ABA), les a invités à s’inspirer et exploiter la diversité culturelle que regorgent l’histoire et les nombreuses ethnies de la RDC, principalement dans la catégorie immatérielle, comprenant les proverbes, les  contes,  les mythes et les rites, etc.

Toutes ces richesses représentent, a-t-il indiqué, l’identité de la nation congolaise et une ressource touristique immense à capitaliser à cette ère de la mondialisation, où tous les artistes se focalisent sur la révolution technologique, ses causes et ses conséquences.

Pour l’AICA, cette démarche constitue aussi une façon pour nos artistes de valoriser les cultures congolaises, telle que l’on fait leurs ainés vers les années 1970 à l’époque du « recours à l’authenticité», ayant conduit à la fabrication de géantes œuvres telles que le «batteur de Tam-tam de la FIKIN», les statues Kuba et Pende  symbolisant les  forces spirituelles des peuples de tribus précitées.

En outre, le président d’AICA/RDC a dressé un bilan positif de son organisation qui, depuis son implantation en 1972 en RDC, a influencé l’évolution de l’art et la naissance de plusieurs courants d’artistes, à travers des critiques objectives des productions artistiques de toutes les tendances. Elle a aussi été à l’introduction de la section d’art moderne et du cours de critique d’art dans tous les établissements d’enseignement de l’art en RDC (ISAM, INA, etc.).

L’AICA se définit comme un cadre de réflexion réunissant des  opérateurs culturels des domaines de l’art plastique, céramique, théâtral, musical et des médias, pour évaluer les produits artistiques et surveiller l’évolution de l’art en RDC, rappelle-t-on.

ACP 

Les artistes invités à capitaliser les cultures traditionnelles pour booster l’art congolais
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :