Accueil 1 L’Expo Zaïre 74 poursuit son bonhomme de chemin jusqu’au 15 mars au Musée National de la RD-Congo.

L’Expo Zaïre 74 poursuit son bonhomme de chemin jusqu’au 15 mars au Musée National de la RD-Congo.

par Danny
0 Commentaire 455 vues

Ouverte samedi 29 février dernier, l’Expo Zaïre 74 poursuit son bonhomme de chemin jusqu’au 15 mars dans les installations du nouveau bâtiment du Musée National de la RD-Congo sur le boulevard triomphal dans la commune de Lingwala. Laquelle est organisée par Congo Travel DRC étant une plateforme numérique créée en 2016 et dédiée à la promotion du tourisme en RD-Congo et la valorisation de la culture congolaise. 

L’exposition Zaïre 74 mets en lumière l’histoire du zaire de 1974, année de grands événements sur le prisme du sport et de la musique à travers de la peinture et des objets de l’époque en vue de faire revivre les marquants de cette époque ayant défrayé la chronique sous le feu des projecteurs.
Dans son mot d’ouverture, Le représentant de congo Travel en RD-Congo Tresor Buti a précisé que l’année 1974 fut celle des grands événements de notre pays, outre la victoire des leopords à la coupe d’Afrique des nations de football pour son deuxième sacre continental et leur participation à la coupe du monde de football en Allemagne, une première pour un pays subsaharien et troisième du continent après l’Égypte en 1934 et le Maroc en 1970.

 Pour autant, le Zaïre avait encore connu des moments forts. D’une part, le combat de boxe du siècle entre Mohammed Ali et le tenant du titre George Foreman. D’autre part, le festival mondial de musique « Soul Power »  qui l’a précédé,  au cours duquel les zaïrois avaient vu défiler sur tour à tour sur le podium planté au stade du 20 mai des grandes stars de la musique afro-americaines, cubaines et africaines notamment James Brown, BB King, Bill Whithers, les Spinners Fania All Stars. La première en ligne dudit festival était assurée par les nationalistes comme Franco, Tabu Ley Rochereau, la diva Abêti Masikini et son frère le guitariste Abumba Masikini ains que l’orchestre Stukas. 

A noter que des figures du panafricanisme telles que Miriam Makeba et Mama Africa étaient aussi présentes. Ces trois nuits furent une célébration de l’unité africaine et des retrouvailles entre l’Afrique et sa diaspora.
« La RD-Congo est grande et exige de nous sa grandeur, avec de la volonté et détermination. Nous pouvons remettre la RD-Congo aux yeux du monde comme un pays capable d’organiser à nouveau des événements à l’échelle mondiale » a-t- conclu.

L’Expo Zaïre 1974 a été collectivement rendue possible par les artistes pétris de talents créatifs en peinture tels que Mosete Willy, Mikusu « Pica » Cedrick, Isuba Gloire, Mbikale Peter, Kayi Schadrack et Aroba design. 
Ceci rentre dans le compte de rendre de la plus belle manière hommage à tous ces footballeurs qui ont écris l’une des plus belles pages du sport de notre pays, à Mohammed Ali qui est parti sans y revenir et au public ayant rendu intemporel le slogan Ali Boma Ye connu mondialment.

l’Expo Zaïre 1974 est ouverte au public dans les installations du Musée National de la RD-Congo jusqu’au 15 mars prochain. En compagnie de vos enfants, amis, frères et soeurs, venez vous cultiver, apprécier et découvrir des histoires ayant des liens les uns les autres dans une exposition relatant tous les événements marquants de 1974 à travers l’art.

Masand Mafuta/Culture Congo.

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1