Accueil 1 Nord-Kivu/Massacres de Beni : J’ÉCRIS JUSQU’À SAIGNER (Poème de Paul Zaïdi)

Nord-Kivu/Massacres de Beni : J’ÉCRIS JUSQU’À SAIGNER (Poème de Paul Zaïdi)

par Danny
0 Commentaire 266 vues

L’ambiance ambiguë et excessive au seins de forces de défense et de l’ordre est un vilain défaut. Elle pousse certains officiers militaires à désirer ce qu’ils ne possèdent pas signe d’insatisfaction et à être en permanence dans la distraction en lieu et place de défendre l’intégrité territoriale, face à la guerre asymétrique qui se vit à l’Est du pays.

Parfois la guerre persiste dans cette partie du pays puisque certaines indiscrétions révèlent que, pour se doter le poids politique ou soit pour s’attirer l’enthousiasme ethnique, certains parlementaires de l’Est entretiennent les groupes armés hostiles à nos forces loyalistes qui font la guerre aux rebelles de l’ADF/MTM.

La paix dans la partie orientale de la RDC dépend sans aucun doute, de la prise de conscience de tout le monde.

UNE DIATRIBE DE _PAUL ZAÏDI (J’écris jusqu’à saigner)

En principe, les agents de sécurité et les hommes en uniforme fêtent après les civils
Puisque dans ma ville, personne n’a jamais redouté de devoir affronter des événements terribles dans les heures ou les jours à venir à la suite d’un bris de miroir.

Hélas !
Les officiers militaires autosatisfaits
Omniprésents
Victimes de l’attentat du Noël sanglant à Beni
Une faiblesse
dont on refuse de parler et dont on souffre avec honte
C’est comme une félicité qui ressemble aux injures ou soit aux stigmates
C’est comme un deuil serein sans morts, sans survivants, sans veufs.

Mécontent de ce qu’ils possèdent
Et jaloux de ce qu’il n’ont pas
Si mes désirs pouvaient être entendus,
Rendez-moi donc aussi le plaisir qui s’envole avec le carnage
Le temps qui s’enfuit dans la nuit du trépas !

Des pleurs qui s’échappent enfin
et coulent avec abondance
Aux portes du paradis, le tintement des clochettes retentit lorsqu’une âme vertueuse y pénètre et non une âme innocente victime de massacres.

Je crois suffisamment que l’année 2022 marquera la fin de la guerre asymétrique à l’Est de notre merveilleux pays
Chers parlementaires ne soutenez pas les groupes armés
Chers congolais soutenons nos forces armées loyalistes et républicaines
Dans ma douleur je contemple
Ce réduit ignoré du jour.

Paul Zaïdi

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1