RETOUR EN FORCE DU GOSPEL DAY DANS UN BEST OF APRES DEUX ANNEES D’INTERRUPTION Actualités

Après deux ans d’absence sur la scène culturelle kinoise, GOSPEL DAY revient en force avec un Best Of de ces quatre meilleurs finalistes ce 16 mars 2019 à l’institut Français Halle de la Gombe à partir de 15 heures. En dehors des finalistes des deux premières éditions, trois étoiles montantes du gospel seront de la partie : Amanda Malela officiel , Trina Fukiau et Acsa Rachel Olangi.
Lancé en 2014 par Optimum Communication RDC, GOSPEL DAY est un évènement inédit qui met en compétition des chœurs et groupes gospel de la capitale, dans quatre grandes catégories : Gospel américain, gospel Afro, Gospel New Genre et Negro-spiritual. Mis en format sous un format télévisé et diffusé sur plusieurs chaînes de télévision partenaires, GOSPEL DAY est une référence crédible auprès du public friand de musique Gospel.
GOSPEL DAY vise la promotion des talents gospel afin d’assurer une relève dans ce genre musicale ainsi qu’un partage d’expérience. Evénement rassembleur, il favorise aussi le rapprochement et le partage entre les différentes couches sociales kinoises tout en présentant la diversité et la spécificité culturelle de notre pays la #RDC.
Les huit groupes de ce premier Best of Gospel Day sont les finalistes des deux premières éditions : Chœur Luc Gillon, Le quator Le Zu, Joseph Ndinzil et les privilégiés, Jack Tshimankinda, Gospel Light, Baobab Voices Of Kinshasa, Libula et Asifiwe gospel Singers.
Pourquoi deux années de silence ? L’insuffisance de moyens financiers ont failli mettre un terme au projet GOSPEL DAY, explique M’Pambia Ne Bianshu Didier, concepteur et Directeur général de l’agence Optimum Communication RDC:
« Les évènements culturels de qualité exigent des moyens importants. Les entrepreneurs culturels que nous sommes investissent leurs propres deniers et le sponsoring ne permet pas toujours un retour sur investissement ou même de de ne récupérer sa mise. Nous avons subi des pertes financières lourdes deux années consécutives même si nous considérons cela comme un investissement. Malgré l’engouement suscité auprès des différents publics cibles, particulièrement les jeunes qui nous relancent tous les jours, nous avons dû faire une pause pour réfléchir sur une autre approche ».
La situation vécue par Gospel Day est loin d’être un cas isolé et elle est beaucoup plus profond, insiste Didier M’PAMBIA : « En l’absence d’une politique culturelle bien orientée, Kinshasa ne sera jamais comptée parmi les capitales culturelles du continent ni la RDC parmi les destinations culturelles malgré notre potentiel culturel scandaleux ! Tous les grands évènements culturels dans le monde ont eu droit à des subventions de l’Etat pour décoller et plusieurs continuent encore à bénéficier d’aide sous différentes formes. Il est temps que l’on accorde à la culture une place prépondérante dans ce pays.»
Le partenariat avec l’ Institut Français – Halle de la Gombe a permis de relancer l’évènement qui a de grandes ambitions : « Dans notre vision, déjà protégé, cet évènement doit avoir une dimension nationale – car il y a plusieurs étoiles gospel en herbe qui s’éteignent avant d’avoir commencé à briller dans ce pays continent – régionale, continentale et pourquoi pas internationale » a fait savoir Didier M’PAMBIA.
Partager cet article
error0
RETOUR EN FORCE DU GOSPEL DAY DANS UN BEST OF APRES DEUX ANNEES D’INTERRUPTION
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Laisser un commentaire