Actrice principale du film «Félicité». Véro Tshanda : la nouvelle étoile du cinéma africain ! Actualités

Pure congolaise de sang, Véronique TSHANDA BEYA  MPUTU est une étoile montante du 7ème art, qui fait la fierté du continent.  La nouvelle diva du cinéma noir vient de démontrer à la face du monde sa prouesse artistique et son savoir-faire à travers le nouveau film africain «Félicité» dans lequel elle a réussi frénétiquement son rôle de l’actrice principale. 

Très engagée et assidue, Véro TSHANDA s’est fait découvrir au grand public, cinéphile du monde grâce à sa prestation magique dans «Félicité». Elle a exprimé  son talent exceptionnel du cinéaste au profit de ce film. Ce dernier a battu le record des meilleurs films africains lors de la 25ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), au Burkina Faso.

Tourné en partie à Kinshasa,  rappelle-t-on, «Félicité » a remporté l’Etalon d’Or, au Fespaco 2017.  Avec un succès foudroyant, ce film africain du réalisateur franco-sénégalais, Alain Gomis,  a également obtenu le Grand prix  du jury à la 67èmeédition au festival international de film de Berlinale en février dernier, à Berlin en Allemagne.

7ème art : la sublime femme qui honore le Congo 

Belle des roses, Véronique TSHANDA est cette femme qui incarne magistralement le rôle de Félicité.

Merveilleux et accrochant, « Félicité » est un film engagé qui révèle les problématiques de l’Afrique. Il raconte la vie difficile d’une chanteuse de bar à Kinshasa, une ville électrique, un monde de musique et de rêve. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans appelé Samo est victime d’un accident de la moto. Libre et fière, elle fait une quête pour trouver de l’argent pour sauver la jambe de son enfant qui est menacée d’être amputée. Dans un scénario fascinant, la chanteuse de bar retrouve le chemin de Tabu  qui est un frigoriste et un couche-tard (ambianceur).

A travers ce long métrage,  Gomis a voulu faire ce film pour parler de femmes courageuses qui n’acceptent pas la compromission et ne plient pas sous les coups.

Signalons que Papy PAKA alias Tabu et Gaétan MATONDO dit Samo sont aussi deux autres acteurs congolais de renom qui ont accompagné Véro TSHANDA dans cette aventure.

«Félicité» est un film rompu d’émotion, de détermination  et de combat d’une femme forte et indépendante. Sa force réside surtout au niveau du casting fait par le réalisateur franco-sénégalais qui a opéré un bon choix sur la personne de Véro TSHANDA, artiste au talent innombrable. Au départ, Alain Gomis la voyait dans un petit rôle parce qu’il la trouvait trop jeune et trop belle pour incarner le personnage principal, puis la comédienne (qui avait fait du théâtre) s’est petit à petit imposé dans la peau de Félicité.

Ainsi, Véro est parvenue à développer non seulement son sens et reflet inouï du cinéaste mais aussi  d’autres qualités artistiques plus attrayantes pendant le tournage. Son profil a été pour beaucoup influencé à l’émergence et au succès de ce film qui fait l’apothéose dans l’univers du cinéma mondial.

Une cinéaste engagée  

Ambassadrice de la culture congolaise, elle vient d’inscrire son nom dans les annales du  7ème art en Afrique. Une actrice idéale, impressionnante et dynamique, Véro TSHANDA BEYA fait la fierté et la dignité de la femme africaine. Très déterminée, cette créature aux yeux blancs et à la taille olympique imposante a une vision très large et verticale pour l’avenir de sa carrière du cinéaste. Etant professionnelle, elle ne jure que par un travail sans relâche pour offrir du bonheur et de la gaieté aux nombreux fanatiques du cinéma. Toutefois,  la  nouvelle Reine du cinéma francophone ne peut qu’avancer si et seulement si son pays, le Congo-RDC, s’engage à l’accompagner dans son secteur. ‘‘La culture étant une des ressources pour l’économie d’une nation, nombreux défis sont là devant nous. Mais, l’idéal est de tout mettre en œuvre pour arriver à les surmonter’’.

Avec beaucoup d’inspirations, la coqueluche du cinéma congolais a des ambitions très approfondies pour valoriser son talent et soutenir l’industrie cinématographique en RDC.

Un film porte-bonheur, renseigne-t-on, « Félicité » lui a ouvert d’autres portes à travers le monde.  La cantatrice  Véronique TSHANDA est vivement  attendue pour participer à d’autres projets panafricains et dans plusieurs festivals, à Toronto au Canada, en Australie et en Rio de Janeiro au Brésil.

C’est vers mi-avril que la star du meilleur film au FESPACO 2017 annonce son retour au pays de ses aïeux pour présenter ses  trophées et médailles aux amoureux du 7ème art ainsi qu’aux autorités congolaises. Pourquoi pas ?

Présentement, Véro séjourne en France, après le Sénégal où elle a rencontré les officiels. La nouvelle étoile du cinéma africain s’apprête pour la sortie fracassante de «Félicité», qui est prévue ce  29 mars 2017, à Paris.

Jordache Diala / la propérité

Actrice principale du film «Félicité». Véro Tshanda : la nouvelle étoile du cinéma africain !
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Laisser un commentaire