Accueil 1 Fête du livre de Kinshasa 2023 : Clap de célébration de la littérature avec la Cie Théâtre de Marconte

Fête du livre de Kinshasa 2023 : Clap de célébration de la littérature avec la Cie Théâtre de Marconte

par Masand Mafuta
0 Commentaire 242 vues

A l’occasion de la 9e édition de la fête du livre de Kinshasa, la Compagnie Théâtre de Marconte a réalisé trois activités d’envergure littéraire, dans différents milieux périphériques de la capitale congolaise, en vue de faire la promotion diffuse des œuvres ainsi que leurs auteurs. Il s’agit d’un spectacle sur les fables « Le dîner » de Michel Van Zeveren, un exposé sur l’ouvrage « Tiya » d’Emmanuel Mabondo et lecture en ballade ou « Porte à porte » avec quatre (4) auteurs.

Le go a été donné, mercredi 08 février 2023, à l’école chrétienne Bénie, dans la commune de Kalamu. Un spectacle qui, adapté aux fables « le diner » de Michel Van Zeveren sous forme des silhouettes montées par les comédiennes Nadine Mbombo et Bénie Makaya, a été joué par deux groupes d’élèves, en présence de l’auteur. Plus de 70 élèves (maternelle et primaire) y ont pris part, avec une note de satisfaction.

Curieux qu’ils étaient, ils ont, à tout prix, voulu savoir la source d’inspiration de l’auteur, au point de ses si belles fables qu’ils ont pris le privilège de s’imprégner. Pour ce faire, l’auteur a saisi la balle au bond pour leur révéler son secret professionnel. Haut de ses 24 ans de métier, il a indiqué qu’au départ, il ne savait pas dessiner, mais il se donnait toujours à fond pour maîtriser les rudiments du dessin, et sa propre démarche artistique. Ainsi, il a précisé qu’il faudrait toujours créer de contraste des personnages, pour enfin aboutir à un si beau dialogue.

Cette activité a été remplie de nombreuses surprises. D’un côté, l’auteur a eu le plaisir de jouer 4 contes de ses ouvrages et, de l’autre côté, les élèves ont joué à la flûte, question de souhaiter un bon séjour à ce fabuliste. Tout s’est soldé par un moment de convivialité, d’animation et de danse.

La deuxième activité a été organisé, vendredi 10 février 2023, au complexe scolaire Rehoboth, à Mont-Ngafula. Un exposé de l’élève Kaboto sur l’ouvrage « Tiya » de l’auteur Emmanuel Mabondo, la présentation de son ouvrage, suivi d’un échange enrichissant entre l’auteur et plus de 50 élèves participants. Cet évènement a été ponctué par une intermède musicale avec l’équipe CTM.

Ce jeune auteur de 21 ans a vraiment suscité de l’intérêt dans le chef de ces élèves. Il a été pour eux, un élément déclencheur de leurs talents latents. Prendre les études au sérieux en a été le maître-mot. Certains d’eux ont profité de l’occasion, pour solliciter des conseils et orientations sur l’écriture d’un livre. L’auteur a, dans son mot, rappelé qu’au départ, l’écriture n’était qu’un moment de défoulement par rapport à ce qui se passait dans sa vie. C’est bien après qu’il lui est venu l’envie d’en faire tout un livre. Enfin, il a conseillé aux jeunes de faire de la lecture, une passion et un refuge en temps de détresse.

La troisième et dernière activité s’est déroulée, samedi 11 février 2023, au quartier 8 de la commune de N’djili. Il s’agissait d’une lecture « Porte à porte » sur les ouvrages de quatre auteurs, notamment « Barumbu » de Laurent Mavinga ; « Tiya » d’Emmanuel Mabondo ; « Mathy, tu sais… » d’Andrea Moloto et « Rivage de colère » de Caroline Laurent, question de susciter un besoin pressant aux jeunes et vieux, de quartiers périphériques de la ville, à s’intéresser aux livres et à la lecture.

Lecture en ballade ou « Porte à porte » est l’initiative propre de la CTM qui se veut un cadre de rapprochement entre auteurs (écrivains), bibliothèque portative et librairie en milieu périphérique. C’est également de créer un lien de communication entre les lecteurs, livres, bibliothèques et les auteurs, afin de casser un 4ème mur pour ceux qui n’ont pas le temps d’aller aux bibliothèques et ceux d’autres qui n’ont pas le goût à la lecture et pas l’envie de se procurer un bouquin.

« Dans chaque parcelle que nous sommes entrés, nous avons susciter un intérêt particulier aux livres, quel ne fut pas le bonheur des habitants du quartier 8 à N’djili de découvrir les auteurs vivants devant eux. Nous avons renoué les liens qui lient les écrivains et leurs lecteurs, les livres des auteurs étaient très demandés, voire même un échange entre les auteurs et leurs auditeurs qui se sont transformés en lecteurs tout demandant les ouvrages, soit où ils peuvent trouver ces ouvrages pour en acheter… », a dit Chardy Masamuna, Directeur artistique de la CTM.

Les auteurs invités se sont dits enthousiasmés de palper du doigt la réalité de la vie quotidienne kinoise qui est similaire à leur démarche littéraire. « Un grand bravo pour cette Cie Théâtre de Marconte ! Beaucoup d’émotion l’autre jour avec cette déambulation littéraire et musicale. J’ai adoré », a exprimé Caroline Laurent, auteure française et « Effectivement ! Nous aurons l’occasion de se revoir. En tout cas, dès que vous avez un événement quelconque, faites-mois toujours signe », s’exclame Emmanuel Mabondo.

Les habitants de coin de la capitale ont été très satisfaits d’accueillir non seulement une telle activité, mais aussi discuter, tête à tête, avec les écrivains. Ils ont eu le luxe de leur poser toutes les questions qui leur venaient de l’esprit. Chose étonnante, ils avaient de quoi à étancher leur curiosité. « Ce genre d’activité, nous le voyons souvent à Gombe, où il y a des gens cultivés, mais alors vous venez de toucher une couche de la société qui a longtemps été négligée, nous vous disons merci, cela va motiver les plus jeunes à aimer les livres et la lecture », a déclaré Papa François, fonctionnaire de l’état et habitant de N’djili.

La réalisation de toutes ces activités a été assurée par une équipe homogène et dynamique de la CTM, composée d’artistes dévoués à l’art de la marionnette. Il s’agit de Chardy Masamuna, Nadine Mbombo, Bénie Makaya, Mavie Wenzi, Kelvin Dikoke, Stevie Bakanu et Renedy Matata.

« Pour moi, je suis très content de lire et de suivre de loin les activités que mes collègues ont réussi à faire plus que mon entendement, à ce moment l’équipe est divisée en deux parties et tout se fait en parallèle », s’émerveille S.Konde, Directeur Technique de la CTM qui est en tournée en Guyane.

« Ce que nous souhaitons pour la prochaine édition, notamment porte à porte, avoir des livres à distribuer aux habitants du quartier, s’il y a besoin et intérêts des auditeurs qui voudront se convertir en lecteurs, il y a d’autres qui en ont demandé mais faute d’exemplaires, nous étions dans l’incapacité de leurs fournir afin de lier tout dans une agréable attente », apprend-on de l’organisation

Tout s’est clôturé par une lecture collective autour d’un verre, devant les quatre auteurs et une agréable surprise d’humour avec l’auteur Laurent Mavinga.

Débutée depuis le 04 février dernier, la 9e édition a fermé ses portes, samedi 11 février 2023, à l’Académie des Beaux-Arts. Cette clôture a été ponctuée par la remise de la 5e édition de Makomi, prix européen de la littérature.

Masand Mafut

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1