Accueil 1 Union des Écrivains Congolais : lancement à Kinshasa de la Rencontre Littéraire Urbaine

Union des Écrivains Congolais : lancement à Kinshasa de la Rencontre Littéraire Urbaine

par Danny
0 Commentaire 232 vues

Comme les activités littéraires étant au rabais sur l’ensemble de la capitale, Le comité fédéral de Kinshasa de l’Union des Écrivains Congolais (UECO) a procédé samedi 30 janvier dernier au lancement inaugural de son concept dénommé Rencontre Littéraire Urbaine (RLU) dans la commune de Ngiri-Ngiri.

La Rencontre Littéraire Urbaine est initiée dans le cadre de ramener la littérature à la cité. Aussi, créer une sorte de café littéraire en plein air afin d’aller à la rencontre des amis de la culture et de la jeunesse aspirant à l’écriture. Ainsi, c’est l’occasion propice de sortir la littérature de la boite à pandore et de l’exposer à travers les écrivains et les passionnés de la plume.

Au centre de cette première activité de l’année au compte de l’UECO, Le colonel Pamphile Losale, orateur du jour, a échangé avec l’assistance autour de la généalogie de la musique congolaise, de sa genèse à ce jour.

A l’entendre, on déduit qu’il existe trois écoles spécifiques de la musique congolaise partant des caractéristiques palpables de chacune de ces écoles.

En toile de fonds, la première école est connue comme étant école des musiciens individuels ou des prestations individuelles. Ici, ll n’y avait pas d’orchestre ou groupe musical. La seconde est considérée comme étant la naissance des groupes musicaux avec une dizaine des musiciens au moment de prestations scéniques. A ce stade, on utilisait plus les instruments à vent comme le saxo, trompette et bien d’autres. Enfin, la troisième et dernière école jusque là est prise au compte l’apogée de la musique congolaise avec une formule plus particulière qu’aux précédentes. D’où on note le début de l’animation et rythme saccadée avec des indications telles que la batterie, guitare solo et d’autres instruments modernes. Le groupe Zaiko Langa Langa cher à l’artiste Nyoka Longo est naturellement le pilier du développement de la musique congolaise.

Présent à cette manifestation littéraire, Professeur Mathias Bwabwa, président de l’UECO, a jovialement salué cette initiative combien prometteuse et indispensable pour l’essor de la littérature congolaise sous diverses facettes.

D’après lui, cette initiative permettra de faire connaitre au monde les manières d’être et de faire des écrivains congolais, leurs aspirations et connaissances couchées sur les livres. Par là, il envisage des multiples manifestations pareilles à travers le pays autour du livre, conception d’idées, réflexions et autres pouvant être mises dans les livres.

Il est pertinent de souligner que cette la Rencontre Littéraire Urbaine a été ponctuée par le récital des poèmes et slams des artistes Youssef Branh, KBG et la poétesse Murielle Musao.

A titre de rappel, créée depuis 1970, l’Union des Écrivains Congolais encadré tous les écrivains de quelques provinces de la RD-Congo quel que soit leur âge, les gens qui s’expriment dans les genres littéraires à l’instar de la poésie, roman, théâtre, essai et bien d’autres. Elle permet aux écrivains de se retrouver, parler de leur carrière et voir comment ils peuvent se promouvoir par l’exercice d’écrire, publier et diffuser afin d’avancer ensemble sur le cheminement de la littérature congolaise à grande échelle.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1