Accueil 1 « A l’école de Mutos » Saison 4 : « Les enfants de Kingasani sont disposés à lire et s’approprier le savoir » (Moise Edimon)

« A l’école de Mutos » Saison 4 : « Les enfants de Kingasani sont disposés à lire et s’approprier le savoir » (Moise Edimon)

par Danny
0 Commentaire 58 vues

Les éditions Mabiki a organisé la quatrième activité de son concept « A l’école de Mutos » ce samedi 21 août, dans son siège à Kingasani, dans la commune de Kimbanseke.

Cette quatrième activité était centrée sur le livre « Mutos, la terreur des lézards », ce qui a permis aux enfants, après un moment de lecture et d’échanges, de bien assimiler l’histoire de Mutos et surtout tirer une bonne leçon morale à mettre en pratique dans leurs vies quotidiennes.

Prenons le cas de ces deux enfants, Miradie Manza et Merciel Masiala qui, à tour de rôle, ont livré leur impressions positives à la rédaction de culturecongo.com, après cette activité ludo-lucide.

« Je suis venue lire le livre de Mutos que j’aime beaucoup. Aujourd’hui, j’ai retenu qu’on doit toujours obéir à ceux qui sont plus âgés que nous. Et j’invite les autres enfants de venir nous rejoindre à l’école de Mutos », a dit Miradie Manza, élève de la 5e année primaire.

« Je suis toujours joyeux quand je lis le livre de Mutos. Ça m’aide à améliorer ma façon de lire et comprendre le message contenu dans le livre. J’ai compris qu’il ne faut pas lancer des pierres aux animaux qu’on ne mange pas », a fait savoir Merciel Masiala, élève de 7e année Éducation de base.

De son côté, Moise Edimon, animateur de cette activité, précise que cette quatre séance a été une réussite satisfaisante et remarquable partant de l’amélioration grandissante et l’intérêt des enfants dans le travail titanesque réalisé par les éditions Mabiki.

« Nous sommes très ravis de la bonne évolution de notre activité, surtout au nombre d’enfants qui fréquentent la bibliothèque. On sait voir l’amélioration par rapport au début de cette activité. Aussi, on sait lire l’intérêt des enfants dans ce qu’on fait comme travail », a-t-il dit.

Pour autant, cette 4e séance a été spécialement animée en Lingala qui est une langue sociologique de Kinshasa, comme but assigné de l’organisation. Plus particulièrement, les enfants ont eu accès à un cadre d’expression libre, dans lequel ils se sont sentis dans leur assiette. Le fait de voir les enfants de Kingasani, coin périurbain de Kinshasa, disposés à lire et s’approprier le savoir, prouve à suffisance que le bilan est largement positif.

« A l’école de Mutos » saison 4 a pu réunir plus de 50 enfants du quartier Kingasani à Kimbanseke. La 5e activité est déjà attendu pour le samedi prochain, au siège des éditions Mabiki.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1