Accueil 1 Après sa conversion, Marie-Josée, l’ex MJ 30, se voue définitivement à la musique chrétienne.

Après sa conversion, Marie-Josée, l’ex MJ 30, se voue définitivement à la musique chrétienne.

par Danny
0 Commentaire 792 vues

Marie-Josée Ndjiba alias MJ 30 a pris la ferme décision de se retirer de la scène musicale mondaine pour se vouer définitivement au service de Dieu. 
Cette annonce a été faite dimanche 23 février après son baptême à l’église Parole du Salut à Paris, capitale de la France.
MJ 30 aspire d’ores et déjà d’être différente de celle que le monde a connu découlant de son statut, une séductrice, prostituée, indécente, provocatrice et bien d’autres vices ayant fait objet de sa carrière d’artiste musicienne profane. En tant qu’actuellement « une enfant de Dieu », Elle prend de nouvelles tournures pour sa vie chrétienne.
« J’ai le don, je vais l’exercer pour la gloire de Dieu. Je vais maintenant faire des albums pour rendre gloire à Dieu. Je vais continuer à chanter. Maintenant, c’est Jésus qui aura la gloire et les gens seront édifiés. Je suis de Dieu maintenant et  je lui appartiens désormais » a-t-affirmé.

Après sa conversion, Marie-Josée, l’une des figures féminines de la nouvelle vague de la musique congolaise, a révélé quelques pratiques auxquelles elle se résignait pour garder sa notoriété au vu et au su de ses mélomanes.
« On m’a emmené dans beaucoup de choses qui vont te protéger contre les attaques, on te donne de l’eau. Tu commences avec ton talent, mais les gens viennent te dire qu’il faut plus. J’ai commencé à y aller. On m’avait dit que ce ne sont pas des fétiches, mais de la protection » a-t-elle fait savoir.
Marie-Josée Ndjiba dit MJ 30 regrette de n’avoir pas écouté la voix du Seigneur qui l’invitait à la conversion. Par là, Elle   implore pardon à tous ceux qui ont été choqués par son caractère et l’un ou l’autre de ses actes parfois qu’elle posait inconsciemment de suite du monde dans lequel elle vivait.

En remerciant ses parents spirituels ayant beaucoup fait pour sa conversion, elle promet finalement d’être une bonne fille moderne et éducatrice de masse.
En guise de rappel, l’actuelle sœur Marie-Josée est une figure féminine emblématique de la musique congolaise. Connue de tous grâce à ses clips réalisés avec l’artiste Koffi Olomidé (Fimbu ya Bakanja), elle a aussi chanté avec Mamu Tshala Mwana (Délestage) et Fally Ipupa.

Masand Mafuta/Culture Congo.

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1