Accueil Artistes Géraldine Tobe

Géraldine Tobe

par Danny
1 Commentaire

Géraldine TobeC’est en 2012, à l’Institut de Beaux-arts de Kinshasa, que TOBE GERALDINE MUTUMANDE a pu décrocher son diplôme d’Etat(Baccalauréat) en peinture. Elle vit et travaille à Kinshasa, où elle est née le neuf février 1992. Déjà en 2008, elle travaillait dans l’atelier de Peinture d’un artiste congolais, Alain SUPER, spécialiste en portraits. C’est en 2012 qu’elle va adhérer au collectif « BOKUTANI ARTISTE REUNIS » ; une structure artistique axée sur les pratiques contemporaines de l’art en RD Congo.
La démarche artistique de l’artiste Géraldine TOBE se veut être innovatrice et paradoxale. Elle place la fumée noire au centre de sa création. L’artiste tente de maîtriser le feu et la fumée noire, en les imposant sa volonté de créateur. Dans ce procès de création, l’artiste substitue les pinceaux et les couleurs classiques par le modelé de la fumée sur des fonds blancs à travers des techniques atypiques. La fumée devient le médium essentiel dans son travail à travers elle, Géraldine TOBE conjugue le verbe créateur en modelant ses expériences intimes et intérieures (émotions, humeurs, inquiétudes, pleurs, …) qu’elle transpose dans l’expérience collective (celle de sa société locale et universelle).
La maitrise de la plasticité du feu par cet artiste dans une action quasi-prométhéenne fait presque de celle-ci une « adapte de Vulcain ».

L’artiste apprivoise le feu et de la fumée noire comme matières plastiques et dynamiques. Cette manière de faire est une exaltation du libre arbitre du créateur. A travers cette expression, il faut voir un discours qui met en exergue l’expression d’aller au-delà du « déjà fait » et du déjà vu ». L’artiste par cet acte créateur, manifeste sa force et sa volonté de briser les barrières esthétiques, artistiques, sociétales, religieuses et politiques moyennant la liberté, le libre arbitre. Ce libre arbitre qui nourrit le « moi intérieur » de l’artiste s’exprime d’une manière provocante et arrogante, de telle sorte que les préjugés, les formats et les stéréotypés cèdent la place à l’innovation, au new look : les silhouettes gravées sur des toiles blanches. Cette manière de professer l’art, permet à l’artiste de renverser les frontières et limites esthétiques, culturelles et sociétales ; remettre en cause certaines considérations stéréotypées et considérations basées sur les apparences.

L’oeuvre de Géraldine TOBE MUTUMANDE est novatrice dans un esprit contemporain idéaliste. Sur ce, l’art de l’artiste Géraldine TOBE intègre l’humanisme contemporain. Elle invite son public à voir le monde autrement, un monde en plein mutation.

Identité

Nom : TOBE
Post nom : MUTUMANDE
Prénom : Géraldine
Date et lieux de naissance : Kinshasa le 9 février 1992
Nationalité : Congolaise
Sexe : Féminin
Etat-civil : Célibataire
Coordonnées
Adresses : n° 2563, av : Kilindja C/ Lemba
Email : tobegeral@gmail.com
Tél : +243 82 48 11 102 / 89 62 74 220

Liens :

  • http://www.ima-africa.com/geraldine-tobe-et-lecran-de-fumée-des-differences/
  • https://africulture.com/2017/10/14/5e-edition-de-la-biennale-de-libumbashi-geraldine
  • tobe-vu-par-babacar-mbaye-diop/
  • http://lalignedemire.mg/article/
  • http: //lemondedesflamboyants.com/
  • Eventsrdc.com
  • AFRICANAH.ORG
  • https://culturecongo.com

Formation

2012-2014 : étudiante à l’Académie des beaux-arts, (Peinture), Kinshasa
2007-2012 : Diplôme d’Etat: Humanités Artistiques (Peinture) à l’Institut des Beaux-arts de Kinshasa.
1999-2005 : Certificat d’études primaires à Complexe Scolaire SAINT-BENOIT à Kinshasa.
Espérances professionnelles
Expositions collectives, Projet (sélectionner)
Exposition (solo show)

2018 :

L écrans de la fumée de différence a l’institut français de Kinshasa (RD Congo)

2017:

Sans couleur à Antananarivo, La teinturerie association d’artistes dans la galerie IS’ART (Madagascar)

Exposition collective,

2018:

  • Exposition collective de Luxembourg ART PRIZE(Grand-Duché)
  • Exposition collective de la biennale d’art contemporain Dakar (IN), au Sénégal.

2017:

  • Biennale Picha (Lubumbashi) R.D .Congo
  • Festival d’art urbain à Diego Suarez, La teinturerie association d’artistes (Madagascar)
  • Exposition collective(DYNAMIQUE) au centre culturel le monde des flamboyants. Kinshasa.
  • Festival Mur Mur, Ouagadougou (Burkina Faso)

2016 :

  • Exposition collective au Mali (Premier salon d’art contemporain Ségou’ art 2016)

2015:

  • Exposition collective en OUGANDA (Music is a feature of Man)
  • Exposition collective à Louvain la neuve (Belgique)
  • Performance « Acquittement apparent II », avec le collectif Bokutani, à la rencontre internationale des performeurs de Kinshasa(Kinact) organisée par le collectif « Eza possible » ;

2014 :

  • Exposition collective de la Première biennale d’art contemporain Yango (OFF), à Kinshasa.

2013 :

  • Exposition d’art contemporain « PASS’AGE » à l’Espace 99/75 (REGIDESO Blvd du 30 Juin Kinshasa) avec le collectif BOKUTANI ARTISTES REUNIS ;

Ateliers

2013 :

  • Art – action, atelier A carre, organisé par MUTOTU PROD.

Résidences

2018 :

  • Institut français dans le cadre de préparation de l’exposition (L écrans de la fumée et de différence)

2017 :

  • Atelier Picha (Lubumbashi) RD Congo
  • La teinturerie association d’artistes (Madagascar)
  • Mur Mur, Ouagadougou (Burkina Faso)

2015:

  • La création dans la rencontre, organisé par ASBL au fil de la terre (Belgique)

Prix

2016:

  • Première prix du ministre de la culture des arts du mali (Ségou ‘art)

2015:

  • « Prix spéciale », de l’ONU du département ONU femme

2014:

  • Prix de l’atelier résidence par l’Asbl au fil de la terre (Belgique)

Conférence

2016:

  • « Promotion de l’art contemporain africain », au premier salon d’art contemporain Segou’art 2016 du Mali

2015:

  • « La performance artistique au sein de la société kinoise », à la rencontre internationale des performeurs de Kinshasa(Kinact) organisée par le collectif « Eza possible », Kinshasa ;
  • « La réussite au féminin », grand colloque (collectif des femmes) en Belgique

Mot de l’artiste

« Je fais aussi appelle aux femmes pour faire l’art, certes, il y a des filles à l’académie des Beaux Arts mais beaucoup par découragement abandonnent carrément cette profession, alors Géraldine Tobe encourage fortement aussi les femmes à se mettre vraiment au travail malgré le découragement»

Autres infos

1 Commentaire

Cédrick Mongengo 11 avril 2017 - 12 h 20 min

message puisse l’Éternel te bénisse et l’oriente encore vers des merveilles car tu constitue l’espoir de toute une jeune génération.

Répondre

Commenter

UA-51986614-1