Accueil Artistes KOMO SARCANI

KOMO SARCANI

par Danny
0 Commentaire

Congolais d’origine, il débute dans l’univers du Hip Hop au début des années 90. C’est en écoutant pour la première fois la compilation « Rap Attitude » que sa passion pour le Rap se révèle. C’est à Pointe-Noire qu’il forme son groupe « Logicik » en 1995 avec ses acolytes Jim Carpena et Oli Zerone. Il fera la rencontre de Dr. Mfuma Strong, qui marquera à jamais ses débuts dans le Rap.

KOMO SARCANI-1

La guerre civile qu’a connu son pays l’amène en France à Villetaneuse (2000). C’est ici qu’il peaufine son écriture et son style. Il fait la rencontre en 2002 de L’armée X avec qui il se produit sur les scènes de banlieues parisiennes.
Mais c’est en 2004 que Komo Sarcani se lance officiellement en sortant sa première mixtape «Marchands de fables», élaborée avec Bat en auto-production.
Il laissera passer deux années avant de sortir, en 2006, un projet concept intitulé « Double langage » avec Blaz (L’armée X). Cet album fait l’objet d’articles et de chroniques de nombreux médias (Le Parisien, Le Figaro, Rapmag, Zic TV, Booska-P, Radical, Groove…) et certains clips issus de cet opus se retrouvent diffusés sur certaines chaînes comme TF1, Zik TV ou Trace TV. Ce succès acquis auprès du public underground a permis au « Booster » de propulser sa carrière musicale solo. Son premier album solo « Hors norme », sorti en 2009.
Il revient en 2012 avec « Komo Sarcani & Co », projet collaboratif et cosmopolite réunissant dix-sept artistes issus de la scène hip hop underground internationale (Paris, Bruxelles, Denver, Phoenix, Brooklyn …) ainsi que des guests. La richesse du concept vient sans conteste d’un melting pot de talents variés, à l’image de notre société métissée. La musicalité n’est pas en reste : les courants jazz, soul, funk et électro se démarquent sur fond
de beats Hip Hop marqués.
Féru du son de Detroit et plus généralement de la culture Rap américaine, il réalise de nombreuses collaborations artistiques avec des Mc tels que Catch Lungs, Orbitron, Mic Supreme, mais aussi Phat Kat et Guilty Simpson. Komo Sarcani a également accompagné ces derniers lors de leur tournée France « All Madden Tour » (Marseille, Strasbourg, Paris), celle ci regroupant les deux Mc de Detroit sur le même plateau scénique avec Elzhi.
Enfin, on le retrouve sur le premier album du beatmaker Abraham Lilson intitulé « Rimes, Beats & Vies » en hommage au A Tribe Called Quest. Sorti fin 2014, le Mc a assuré pour ce projet la direction artistique, la réalisation et la production sous son label Tomawack. La version vinyle rééditée en 2015 l’amène à faire une tournée européenne couronnée de succès.
Komo Sarcani puise son inspiration de par son vécu en Afrique et en Occident. Il prône le mélange des cultures et l’échange de pensées afin d’aboutir à une réflexion et une prise de conscience, tout cela dans un pur esprit Hip Hop. Ses influences musicales sont autant marquées par sa curiosité de l’autre : elles sont empreintes d’une grande diversité avec des artistes comme Nas, Slum Village, Little Brother, Guts, les Bantus de la capitale et Boris Vian entre autres.
Komo Sarcani travaille actuellement sur son prochain album solo intitulé « Amour Noir », dont la sortie est prévue en Novembre 2016.

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1