Accueil 1 Soirée culturelle “Ne touchez pas à ma maman” : Bana Saint Jean Fondation propulse les talents de la jeunesse

Soirée culturelle “Ne touchez pas à ma maman” : Bana Saint Jean Fondation propulse les talents de la jeunesse

par Danny
0 Commentaire 399 vues

Le restaurant du site Reine de la paix, dans la commune de la Gombe, a offert ses bons offices, samedi 19 mars 2022, à la soirée culturelle de “Bana Saint Jean Fondation”, placée sous le thème “Ne touchez pas à ma maman”, en vue de sensibiliser sur la considération respectueuse de la femme.

Organisée sur initiative propre des femmes de cette structure, cette activité culturelle n’a été non seulement un signe interpellateur, mais surtout un appel vibrant qui invite tout le monde à s’interroger sur sa manière de considérer la femme. Toucher à la maman, c’est toucher à la vie, dit-on. C’est donc un être qui mérite tout pour la vigueur et l’élan épanoui de toute société.

Promouvoir les talents sous toutes ses formes a été le socle de cet événement rempli de détente , découverte et appréciation mutuelle. Entre la musique et le théâtre, les artistes ont su donner le meilleur d’eux-mêmes sur la scène, afin de véhiculer un message captivant, en ce mois de mars dédié à la femme.

Revenant sur la grande partie de cette soirée, la musique a été assurée par le chœur “Échos de la femme africaine” constitué de la majeure partie des femmes de “Bana Saint Jean Fondation” et le tour a été joué avec l’exécution du spectacle appelé “Mateso”, une adaptation théâtrale tirée du roman portant le même nom de la jeune écrivaine congolaise Celena Ngoy. Dans le déroulé de cette pièce, les artistes ont, sous la mise en scène du chorégraphe Jackson Lohanga, démontré noir sur blanc le rôle prépondérant que doit jouer la femme dans la société.

Au sortir de cette activité, M. Thadée Kambale, Président de cette structure, n’a pas passé par le dos de la cuillère pour exprimer sa grande satisfaction quant à la réussite de cet événement ayant mis au devant de la scène, l’honneur indéfectible de la femme.

“La journée porte sur la maman, parce que la Communauté internationale a bien voulu qu’on célèbre la maman. Elle est d’une importance capitale, parce que nul ne vient au monde sans elle (…) Si la communauté internationale a pensé qu’il fallait honorer la maman, nous dans BSJF, nous avons bien voulu marquer un bémol pour que la maman soit honorée et c’est aujourd’hui que cela est tombé”, a-t-il dit, avant de renchérir que la maman a désormais des interlocuteurs valables, parmi lesquels, Bana Saint Jean Fondation.

La première édition de cette soirée s’est soldée sur une note de satisfaction de tous les participants qui, en témoignage, se sont bien régalés durant l’activité. Bana Saint Jean Fondation projette dans les jours à venir, un autre volet des activités selon un calendrier bien établi de la structure.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1