Accueil 1 Brazzaville: Le Ministre Jean-Marie Lukundji a rendu des hommages à l’artiste musicien Edo Nganga.

Brazzaville: Le Ministre Jean-Marie Lukundji a rendu des hommages à l’artiste musicien Edo Nganga.

par Danny
0 Commentaire 47 vues

Le Ministre RD-Congolais de la Culture et des Arts, Jean-Marie Lukundji a participé physiquement à l’inhumation de l’auteur-compositeur et artiste musicien congolais Edouard Nganga, dit Edo Nganga, jeudi 23 juillet dernier à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

A l’occasion, il a regretté le départ de celui qui était une « illustration parfaite de l’unification des deux Congo ».

La Rumba congolaise ne cesse de perdre ses valeurs sûres. 

Avec le départ d’Edo Nganga, décédé le 07 juin 2020 à l’âge de 87 ans, elle vient de perdre un des derniers pionniers. 

Pour honorer sa mémoire, le Ministre de la Culture et des Arts de la RDC, Jean-Marie Lukundji s’est déplacé de l’autre rive du fleuve Congo avec une forte délégation composée entre autres de son Directeur de Cabinet adjoint, Jean-Marie Maimomo et des artistes musiciens Bozi Boziana, Manda Chante, Blaise Bula et Suzy Kaseya.

Très touché par la disparition de l’artiste né le 27 octobre 1933, il s’est dit fier de son parcours et a salué la contribution d’Edo Nganga au patrimoine commun qu’est la Rumba, qui est d’ailleurs en cours d’inscription dans la liste du Patrimoine Culturel 

Immatériel de l’Humanité. « Il est l’illustration parfaite de l’adage qui dit toujours Brazzaville na Kinshasa eza moko, car il naquît à Kinshasa mais il a pu faire sa musique, et à Kinshasa puis à Brazzaville. 

Il était le dernier des monuments qui nous restaient et qui vient de nous quitter. C’est un grand qui est parti », a-t-il témoigné.

« Le 26 mars dernier, avec mon collègue (ministre du Congo Brazzaville de la Culture), 

<<Nous avons amorcé l’inscription de la Rumba sur la liste de Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, dont Edo Nganga est parmi les grands pionniers. Mais malheureusement, il est allé avant que son œuvre soit achevée. Dommage que cela ne pourra intervenir que l’année prochaine », a regretté Jean-Marie Lukundji.

Il faisait allusion aux échanges culturels qui ont eu lieu en mars dernier à Kinshasa lors des colloques organisés pour l’inscription de la Rumba sur la liste de patrimoine culturel immatériel de l’humanité. 

Pour rappel, Edouard Nganga dit Edo Nganga a été co-fondateur du groupe musical Les Bantous de la Capitale fondé 1959, d’Ok Jazz de Franco et de Negro Jazz à Kinshasa. 

Malgré son âge avancé, il avait livré l’une de ses prestations en avril dernier dans le cadre d’un projet artistique pour la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Masand Mafuta / Culture congo

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1