Accueil 1 BUKAVU-CULTURE : « Il y a 1000 raisons de sourire », l’artiste Freed Mushaga dévoilé ce secret dans son nouveau single « Cheka-Cheka »

BUKAVU-CULTURE : « Il y a 1000 raisons de sourire », l’artiste Freed Mushaga dévoilé ce secret dans son nouveau single « Cheka-Cheka »

par Danny
0 Commentaire 353 vues

Connu jadis sous le nom de Freed Apostolos, l’artiste de Bukavu (Sud-Kivu), Freed Mushaga a lancé, en début de cette semaine, son nouveau single titré CHEKA-CHEKA sur toutes les plateformes de téléchargement.

Chanteur, auteur-compositeur de Bukavu, cet artiste engagé sur la voie de la musique renouvelée, exhorte à travers son nouveau single de sourire, encore et encore sourire malgré les mille vicissitudes de la vie.

En compassion des Kivuciens en souffrance depuis des décennies déjà, et plus particulièrement après le déluge du volcan Nyiragongo ; il est peut-être difficile d’oublier, mais on peut faire transcender les raisons de sourire, les raisons de vivre au-delà des problèmes au quotidien, au-delà des tempêtes et des sombres moments qui nous poussent souvent à haïr nos vies où à ne plus y trouver un sens…

Évoluant au sein du collectif des slameurs « Passe-moi l’mike », Fred Mushaga, ne voulant plus nous parler du contexte de cette chanson, il nous a confié qu’elle est une dédicace particulière à une grande amie traversant une sombre période en ce moment, et de manière générale, à toutes les personnes qui sont dans des situations similaires.

《 c’est également une chanson qui vient en prélude d’une nouvelle bien plus croustillante ; une nouvelle qui va marquer ma carrière et ensuite marquer plus d’un esprit , restez à la pointe de l’actualité, vous n’allez pas tarder à découvrir de quoi il s’agit 》, a-t-il confié à votre rédaction avant d’ajouter que ce single qui fait un mélange pur entre le pop et le folk et bel et bien un prélude d’un grand événement.

Notons alors qu’avec CHEKA CHEKA qui vient succéder à MOMO, l’artiste est en pleine préparation d’un grand concert prévu en date du 21 janvier 2022 à L’Institut Français de Bukavu.

Alexis KANT

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1