Accueil 1 EXPUNRDC 2021 : « Le ministre de la culture, arts et patrimoines est un pont entre les universités et les créateurs » (Catherine Kathungu Furaha)

EXPUNRDC 2021 : « Le ministre de la culture, arts et patrimoines est un pont entre les universités et les créateurs » (Catherine Kathungu Furaha)

par Danny
0 Commentaire 72 vues

Au terme de la clôture de la 4e édition de l’Exposition des Universités de la RDC (EXPUNRDC), La Ministre de la culture, arts et patrimoines, Madame Catherine Kathungu Furaha a animé, ce samedi 04 septembre 2021, une conférence autour de la thématique « Culture, Arts et Patrimoine : leviers pour construire l’Afrique que nous voulons », en la salle promotionnelle du Musée National de la RDC.

En prenant la parole, la patronne de la culture congolaise a rappelé aux étudiants présents dans la salle, l’apport participatif de son ministère à la jeunesse créatrice comme étant une vraie référence de leurs ingéniosités. De plus, elle a indiqué que son travail consiste à les accompagner s’ils créent des startups dans le domaine culturel et artistique ainsi que dans la numérisation des oeuvres d’art, d’identification du patrimoine culturel congolais.

« Le ministère de la Culture, Arts et Patrimoines est un pont entre les universités et les créateurs. C’est une vraie référence de vos ingéniosités. Je suis très contente de voir parmi vous toutes les couches du savoir allant de la littérature aux arts en passant par les sciences théoriques et techniques variées. La culture est la cellule mère de chaque création et de chaque créature. Toutes vos Innovations doivent avoir des brevets de protection pour la propriété
intellectuelle », a-t-elle affirmé dans exposé.

Tout en précisant  » Notre travail consiste à vous accompagner si vous créez des Start-Up dans le domaine des arts, du cinéma, de la publicité, de la littérature, de la
cohabitation pacifique, des bibliothèques virtuelles, de lecture, et méme vous pouvez lancer des Start-Up de numérisation des oeuvres d’art, d’identification du
patrimoine culturel Congolais »

Très dynamique sur terrain depuis la prise de son fauteuil ministériel, la première culturelle du pays a, dans la même occasion, formulé dix propositions adéquates et fructueuses pouvant aider les jeunes porteurs des projets à lancer des startups qui, dans un futur proche, permettront au secteur culturel et artistique à revêtir de sa plus belle robe d’antan et refléter sa belle image toujours voulue sur l’espace culturel mondial.

« Très chers jeunes, en m’associant à cette Exposition des Universités de la République Démocratique du Congo, vous avez touché le fonds de mon coeur. J’ai dix propositions à vous
donner qui jetteront le pont seront de collaboration entre mon ministère et vous en passant par d’autres ministères proches de la jeunesse, des sports, de l’Enseignement Supérieur, de l’Environnement, du Budget, des Finances, des affaires étrangères, de la défense, de I’Industrie, des affaires humanitaires, du tourisme, de l’agriculture, de la recherche scientifique, du genre, des droits
humains et en mettant le Premier Ministre, son Excellence Monsieur Sama
Lukonde à la tête de notre partenariat », a-t-elle ajouté en vue de booster l’idée créatrice au sein de la jeunesse congolaise.

En voici les dix propositions de la ministre de la culture, arts et patrimoines

  1. En suivant les objectifs et domaines prioritaires de l’agenda 2063 de l’Union
    Africaine, faisons ensemble à partir de cette EXPUN/RDC 2021 un pacte
    Congolais de la Culture du développement des oeuvres de la jeunesse
    universitaire,
  2. Créons des oeuvres artistiques variées basées sur le Nationalisme et I’identité
    Congolaise tout en y bannissant au maximum la légèreté morale et
    intellectuelle.
  3. Imaginons des Startups pouvant oeuvrer dans la sensibilisation de la paix, la sécurité, le lancement des alertes en cas d’attaque des habitants par des
    terroristes, des Kulunas et autres bandits
  4. Lançons ensemble une etude de nos cultures traditionnelles, nos contes, nos
    mythes, notre authenticité et faisons de ce patrimoine immatériel une identité afin de prėserver notre unité nationale aujourd’hui menacée de
    toute part
  5. Invitons les étudiants archéologues, historiens, géographes à repérer tous les sites historiques de la Republique Democratique du Congo à écrire une nouvele page d’histoire de nos civilisations.
  6. Demandons ensemble aux étudiants en statistiques d’aider à l’identification
    de nos populations et de leurs différentes coutumes afin de mettre
    resolument le cap sur le developpement.
  7. Dominons la scène internationale en créant nos propres cinémas, nos propres theâtres, nos propres scènes de production musicale. Tout ceci est possible si
    à cette EXPUN/RDC 2021 nous intéressons les partenaires culturels.
  8. Créons nos entreprises pour jeunes dans le domaine de la publicité, de la mode, des inventions, du mannequinat, avec l’écriture, de la composition, de l’édition, de coach culturel…
  9. Relançons les clubs de lecture, les clubs de théâtre, les clubs de dialogues,
    les clubs de réflexions, les clubs des conférences afin de relancer le cercle
    culturel congolais
  10. Pour ma part, je m’engage à faire voter la loi sur la culture et le statut des
    artístes afin que vous les jeunes vous soyez les bienvenus dans un monde
    culturel légalisé, justifié et bien protégé pour assurer votre bonheur
    économique.

« Enfin, tres chers Jeunes, en revenant l’année prochaine pour la 5e éditiondition de
l’Exposition des Universites de la Republique Democratique du Congo, nous
serons forts animés de ce pacte que je viens de signer avec vous, si vous
respectez mes preceptes. Ensemble alors nous dirons que tout va bien.
Vive la jeunesse universitaire de la RDC, je vous remercie », conclut-elle sous un concert d’ovations chaleureuses de la jeunesse estudiantine.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1