FÊTE DE LA MUSIQUE Actualités, Evénements et concerts

Vendredi 21 Juin 2019 à 19 h 00 à l’Institut Français de Kinshasa, Entrée libre

Pour célébrer la Fête de la musique à Kinshasa, la Halle de la Gombe vous propose une soirée exceptionnelle en deux temps.

De 17h à 20h : Scène découverte.

P. James (Hip-hop / R’n’b)

Chœur MC (Chorale)

Jazz Mobile (Jazz / Groove)

Yamojah (Reggae / Folk)

Percussions du Ballet Longo (Percussions)

A partir de 20h : Projection sur Écran Géant

La Traviata, de Giusepe Verdi

Opéra en trois actes, livret de Francesco Maria Piave d’après La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils

Créé le 6 mars 1853 au Théâtre de la Fenice de Venise

Direction musicale : Louis Langrée

Mise en scène : Jean-François Sivadier

Violetta Valery Natalie Dessay

Alfredo Germont Charles Castronovo

Giorgio Germont Ludovic Tezier

Chœur Estonian Philharmonic Chamber Choir

Orchestre London Symphony Orchestra

Production du Festival d’Aix-en-Provence 2011

En coproduction avec le Wiener Staatsoper et l’Opéra de Dijon

Coproducteur associé : Theatre de Caen

Avec le concours du département des Hauts-de-Seine / Musée Albert-Kahn

De Marie Duplessis à Marguerite Gautier puis à Violetta Valéry, il y a la distance qui sépare la vie réelle de l’œuvre d’art ou le fait-divers du mythe. Une distance qui commence avec un pseudonyme (Marie Duplessis s’appelait en réalité Alphonsine Plessis), qui passe par un surnom fictif (la fameuse «Dame aux camélias») et qui débouche sur un substantif aussi chantant que tranchant : la Traviata. Littéralement : «la dévoyée», celle qui est sortie de la voie toute tracée des conventions sociales et des hypocrisies bourgeoises. Soit la courtisane qui fait à la fois trembler et fantasmer le XIXe siècle. Désignant par ce titre un opéra qui reprend le canevas d’Alexandre Dumas fils, Verdi et son librettiste Piave ont produit le mélodrame absolu, celui de la courtisane victime de l’amour vrai. Son destin tragique se dessine à travers une partition toute en chauds-froids irrésistibles, toasts insouciants, duos déchirants et lyriques élégies.

FÊTE DE LA MUSIQUE
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :