Accueil 1 Institut National des Arts : Mirielle Nsoseme a organisé une conférence sur l’alimentation des artistes des arts du vivant

Institut National des Arts : Mirielle Nsoseme a organisé une conférence sur l’alimentation des artistes des arts du vivant

par Danny
0 Commentaire 198 vues

Toujours dans le cadre de concilier les théories apprises à la pratique professionnelle, Mirielle Nsoseme Mbo, finaliste en troisième année de graduat en animation culturelle de l’Institut National des Arts, a organisé vendredi 04 juin 2021 une conférence sur l’alimentation des artistes des arts du vivants placée sous la thématique « Une bonne santé pour mieux produire » en la salle nouvelle saison à l’INA dans la commune de Gombe.

Dans sa brillante intervention, Jonathan Coachman, nutritionniste de formation et conférencier du jour, a décortiqué noir sur blanc la problématique alimentaire qui est à la base du manque de créativités chez certains artistes ne tenant nullement compte d’une bonne diète équilibrée. A lui entendre parler, le manque de créativité artistique est due aux problèmes alimentaires étant donné qu’un corps qui n’est pas bien nourri éprouve de la lassitude au niveau du cerveau étant la source d’inspiration et de production.

« Souvent l’artiste sent qu’il a la créativité en lui mais il ne parvient pas à y arriver. Mais c’est après un long moment qu’il trouve vraiment ce qu’il cherchait au moment où le cerveau est bien nourri. Du coup, il n’est pas sevré de créativité » a-t-il exposé.

Bien avant d’ajouter ceci : »Je conseillerai aux artistes avant de penser à la créativité, penser tout de même à nourrir la source de créativité, c’est une relation donnant-donnant ; vous lui offrez de l’énergie, il vous offre de la créativité. Ainsi, tâchez de constituer une bonne diète en prenant une nourriture équilibrée au quotidien ».

S’agissant de cette activité, l’organisatrice de la conférence élucide les tenants et les aboutissants de ce projet qu’elle a ruminé depuis le bas âge afin de trouver des réponses fulminantes quant à la gestion alimentaire, c’est ce qui a stimulé en elle l’ardeur d’aller faire les études en hôtellerie et restauration bien avant de chuter en animation culturelle à l’INA. Et cette activité a été une occasion opportune pour elle afin de constituer un pont entre le public et les professionnels de la nutrition. Comme l’INA forme les artistes, c’était également un moment favorable de sensibiliser les artistes sur le bien-fondé d’une alimentation équilibrée.

« Toute petite, j’ai toujours été intéressée par l’alimentation à chercher ce que contient réellement les aliments, pourquoi tel ou tel autre aliment ? Ayant fait des études en hôtellerie et restauration, j’ai compris l’importance de l’alimentation dans le fonctionnement du corps humain (…) Comme l’INA forme des artistes, j’ai pris mon temps depuis G1 pour les observer et j’ai constaté que la majeure partie d’eux consacrent plus du temps à la réalisation, production, répétition mais ils oublient souvent la chose primordiale qui est leur alimentation saine et équilibrée » a-t-il expliqué.

Dans la foulée, le thème choisi a valu son pesant d’or à telle enseigne que tous les participants ont bel et bien tiré leur intérêt et acquis des bonnes notions sur l’alimentation saine et équilibrée pour en faire bon usage. Donc, c’était un bon moment d’échanges dans la bonne ambiance entre le conférencier et les étudiants en animation culturelle, art dramatique et musique confondus.

« C’était pour moi une très grande joie, émue de voir mon projet que j’ai porté pendant longtemps enfin naître. Cette activité a été un bijou. J’en suis contente mais en même temps je réfléchis pour la suite, il y a du travail à faire. Ensemble nous pourrons aller plus loin » conclut-elle.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1