Accueil 1 Journée de la Jeunesse Tshokwe : « Nous devons produire nos fruits, le moment est arrivé que nous soyons fertiles » (Prince Kandala)

Journée de la Jeunesse Tshokwe : « Nous devons produire nos fruits, le moment est arrivé que nous soyons fertiles » (Prince Kandala)

par Danny
0 Commentaire 192 vues

La journée de la jeunesse Tshokwe, initiée par l’association qui porte le même nom, s’est tenue en grande pompe, le weekend dernier, dans la salle cité des anges 2, dans la commune de Kasa-vubu.

Se rapportant à la thématique du jour qui n’est d’autre que « La jeunesse Tshokwe : son identité, sa fertilité et son émancipation », Le président de la Mutuelle Tshokwe, son Altesse Prince Kandala Lambert a levé le ton pour sensibiliser la majeure partie des jeunes présents à cette cérémonie, à se réapproprier les valeurs tant traditionnelles que culturelles de leur tribu. Il a étayé son discours par la fertilité comme étant le vecteur idoine pour garantir l’avenir radieux du peuple Tshokwe.

« Parce que nous devons aujourd’hui produire nos fruits. Le peuple Tshokwe est un grand peuple. Le moment est arrivé pour que nous soyons fertiles. Nous ne l’avons pas été pendant des années pour plusieurs raisons mais maintenant nous avons pris conscience. Nous devons être fertiles. Notre terre doit être fertile. Tout ce que nous faisons doit porter des fruits », a-t-il insisté.

Apprentissage, initiation et encadrement sont ainsi les moyens propices pour atteindre cet ardent dessein de voir la jeunesse Tshokwe s’émancipent dans tous les domaines de la vie. Si l’on peut bien se courber au slogan sensibilisateur du peuple Tshokwe qui ne cesse de redorer de l’espoir à tous les ressortissants de l’une des grandes tribus d’Afrique « Katshokwe lawula bwa » (ndlr, Tshokwe, réveille-toi, les yeux grandement ouverts).

De son côté, M. Brian Sanzu, secrétaire général de la structure, a relevé l’aspect historique du peuple Tshokwe. Ce, une opportunité favorable d’en appeler à la conscience de tous les jeunes au strict respect des fondamentaux de la culture Tshokwe.

« Ce peuple expansionniste répandu en Mozambique, en Angola et Namibie est issu de l’Égypte antique et a fait une descente au Katanga par le fleuve Nil, après que cette région d’Égypte soit infligée d’une sanction des dieux », a-t-il fait savoir.

Il faut le rappeler que la Mutuelle Tshokwe est la plateforme socioculturelle qui perpétue les valeurs traditionnelles du peuple Tshokwe, sous le symbolisme du masque « Mwana Pwo ». Elle s’articule sur le recentrage du peuple Tshokwe vers son emergement à travers la restauration de sa culture en voie de disparition et le recouvrement de son identité perdue.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1