Journée internationale de l’écrivain africain : Hommages rendus aux écrivains Vincent Lombume et André Lye Yoka. par l’Association des Jeunes Écrivains du Congo (AJECO Actualités

En marge de la journée internationale de l’écrivain africain célébrée  le 7 novembre de chaque année, l’Association des Jeunes Écrivains du Congo (AJECO) a saisi cette occasion idoine le jeudi 7 novembre 2019 à la bibliothèque du centre Wallonie-Bruxelles à Gombe pour immortaliser deux grands noms de la littérature congolaise, Vincent Lombume et André Lye Yoka.

D’après Djodji Balau président de l’AJECO, cette structure a pour l’objet  de faire la promotion de l’écrivain, du livre, du lecteur ; de primer et d’immortaliser les auteurs méritants.

Pour cette année, L’AJECO  a opté pour 

Vincent Lombume, l’auteur du livre la légende du Roi Crapaud et André Lye Yoka, auteur du Destins broyés comme les vedettes de l’activité.

il a été question pour ces auteurs, devant un public composé des écrivains et des amoureux du livre,

de brosser les rôles et difficultés que prouve l’écrivain africain en général et congolais  en particulier qui  n’est pas non seulement  d’écrire mais également de pouvoir être lu.

ils ont retracé les moments forts de leurs luttes et réalisations passées, et surtout, ils ont révélé à l’assistance  le mystère caché de leur sources d’inspirations pour mieux  orienter les générations futures  des écrivains. 

D’après Mr André Lye yoka, 

la littérature relève de  la magie subjective. De cette occasion,  il a invité les amoureux de la plume à bien regarder dans les carrefours de Kinshasa car il y a tant d’histoires qui passent ; les gens regardent mais ne voient pas.

la littérature est tout  d’abord le fait de parler avec soi-même; avoir

la maîtrise de ses sensations et la réalités de pouvoir les exprimer selon les règles.

De son côté  le professeur Vincent Lombume a rencheri qu’il est de notre devoir de transformer nos laideurs en beauté tout en la racontant quel que soit le sujet. 

Après un moment des questions et réponses avec l’auditoire suivi des témoignage, les primes de mérites ont été remises à ces deux auteurs à titre symbolique par Mme Kathryn Brahy déléguée générale  du centre Wallonie Bruxelles, suivie de la signature de deux portraits qui seront placardés contre le mur de la bibliothèque du centre Wallonie Bruxelles afin de les immortaliser sur la scène littéraire.

« cet acte me touche énormément pour  deux raisons:

premièrement ce sont les jeunes qui le font; on dit souvent les jeunes ne lisent pas, ils s’occupent de la médiocrité sinon cela n’est pas vrai ; aujourd’hui c’est la preuve que les jeunes ont à coeur de l’excellence et je le félicite personnellement  ;

deuxièmement, je suis fortement ému par le témoignage, leur contribution et par la récompense qu’ils m’ont donnée. ça me rajeuni énormément. je pense que l’avenir étant dans la jeunesse, il faudra leur donner les chances de s’exprimer valablement et totalement par rapport à leur rêve et leur avenir » a déclaré l’auteur Vincent Lombume.

Notons que cette Journée a été decretée le 7 novembre 1992 en Afrique pour rendre hommage aux différents écrivains africains (poètes, dramaturges, romanciers, nouvellistes, etc.) et aussi pour faire la promotion de leurs œuvres.

Euphrasie Diangindu/Culture congo

Partager cet article
error0
Journée internationale de l’écrivain africain : Hommages rendus aux écrivains Vincent Lombume et André Lye Yoka. par l’Association des Jeunes Écrivains du Congo (AJECO
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Laisser un commentaire