Accueil 1 Kinshasa : Échos littéraires du mois de juillet présentés par Edimon Moïse

Kinshasa : Échos littéraires du mois de juillet présentés par Edimon Moïse

par Danny
0 Commentaire 89 vues

RDC, pays de la littérature. Kinshasa, ville de drame. Ces bouts de phrases qui, hier paraissaient encore largement utopiques au vu des réalités que la ville berçait en son sein. C’était une ville où l’on pouvait parler de tout sauf du livre, c’était une denrée rare réservée à une certaine catégorie de personnes ; les mfumubuku.
Mais aujourd’hui par la conjugaison des efforts de plusieurs plateformes culturelles dont nous auront l’occasion d’en présenter quelques-unes, ces choses qui, hier étaient considérées comme une sorte de mythe tendent à prendre la forme d’une réalité. Ce n’est plus seulement la danse et la musique qui intéressent les congolais, et surtout les jeunes, la littérature a aussi pris sa place dans notre quotidien.
L’on peut confirmer cette affirmation sur le simple fait de voir comment il y a actuellement profusion des activités littéraires à gauche et à droite. Précepte qui révèle clairement l’intérêt que le Congo, à travers ses filles et ses fils, exprime pour sa littérature. Semble-t-il que le bon endroit où on peut cacher de l’argent et des histoires à un africain c’est dans le livre puisqu’il ne l’ouvrira jamais. Que dire de plus devant une telle réflexion pour ce congolais contemporain curieux et passionné de la lecture !
Notre écho littéraire qui vous tient toujours en haleine sur quelques informations liée à la littérature congolaise et ses mouvements qui animent dorénavant ledit secteur. Pour le mois de juillet, nous avons eu à visiter les activités suivantes :
 
➢ Editions Elondja
➢ Miezi
➢ Editions Mabiki
➢ Les plumes conscientes
➢ Réseau Mikanda
➢ Collecti Envie d’écrire
➢ Jereco
➢ Bokutani
➢ Mfumu Buku
➢ Les nouvelles parutions

I. Editions Elondja
 
Les éditions Elondja est l’une des maisons d’éditions congolaises spécialisées dans la bande dessinée congolaise. Lancée en 2004, elles visent le soutien et la promotion de la bande dessinée par l’édition des publications dessinées par des jeunes bédéistes congolais et des livres jeunesses. Par ici, il faut déjà comprendre à quel point, cette maison est préoccupée par la formation continue et pour l’évasion des enfants. Parmi les bandes dessinées qui y sont déjà parues figurent celle du célèbre personnage Elykia, qui fait bien sa route commerciale dans les écoles et librairies de Kinshasa.
Les éditions Elondja est dirigée par Mr Dan Bomboko, qui est en même temps le libraire permanent de l’institut français.
 
I. A  Activité    
Dans le cadre du programme d’animation littéraire que l’institut français offre à son public, les éditions Elondja qui dirigent la librairie de l’institut français a eu à organiser une activité littéraire au cours de laquelle, elles ont reçu l’écrivaine Andrea Moloto pour la présentation de son livre intitulé « Mathy tu sais »…  
C’était sous la modération de Mr Dan Bomboko et de Harris Kasongo que s’est tenue la discussion. L’intérêt des participants à cette activité avait presqu’atteint son paroxysme. Presque tout le monde avait quelque chose à dire à l’auteur et surtout sur l’ouvrage, Andrea Moloto, elle, qui à peine venait de faire son entrée dans le secteur littéraire en provenance d’un monde un peu éloigné de celui de la littérature : la mode, la voilà qui surprend plus d’une centaine de personnes qui se posent la question de savoir« comment en une miss pouvait sommeiller autant de talents littéraires ? ». Dans cette même optique d’applaudissement le libraire Dan Bomboko n’a pas hésité de clamer le succès commercial que ce livre connait dans sa librairie. C’est dans une ambiance festive que l’activité a pris fin, l’auteure n’a manqué de dédicacer quelques livres qui étaient vendus sur les champs par la librairie de l’institut français.                    
 

  1. I Les Éditions Miezi
     
  2. I Activité
    Atelier d’écriture de poésie
    C’est quoi la poésie ?
    Qu’en est-il de son histoire ?
    Comment l’écrire ?    
    Telles étaient les quelques questions auxquelles l’atelier a du répondre, alors répondre parfaitement. Le poète Hervé Bia et Yann Kheme ont assuré l’animation de ladite activité. Au milieu d’une vingtaine de poètes et de potentiels poètes, le jeu de question-réponse n’a pas manqué sa place, à tel point qu’au soir de l’atelier chacun des participants a eu à sortir avec un plus en terme de connaissance sur la question de la poésie et de ses contours.      
  3. Editions Mabiki

    Activités
    La présentation du Livre « Selembe dit abebe Bikila, pionnier de
    l’athlétisme congolais »
     
    Cette activité s’est inscrite dans le cadre du 45ème anniversaire, jour pour jour depuis 1975 de marathonien Selembe dit Abebe Bikila, qui parcourra une distance de 1400 km à pieds nus de Bukavu à Kisangani.
    C’est dans cette optique que Mr Christian Selembe a organisé une activité avec les éditions Mabiki autour de l’ouvrage intitulé « Selembe dit abebe Bikila, pionnier de l’athlétisme congolais» paru aux éditions l’harmattan en 2017. « Puisqu’il faut faire vivre l’histoire de Selembe, étant donné que c’est un personnage historique, son nom mérite d’être  reconnu dans l’histoire de la RDC »telle était la phrase avec la quelle Mr Christian Selembe, le fils biologique du pionnier, a placé le jalon de sa présentation lors de l’activité. Apres ce moment d’échange sous l’abri des éditions Mabiki à Kingasani, tout les participants à l’activité se sont rendu chez Mr Selembe Abebe Bikila pour lui rendre visite et lui faire, encore de son vivant, une ovation méritée. Cette animation a eu en date du 31 juillet à 10h00.        
     
  4. Les plumes conscientes
  5. I Activité

    Le mouvement littéraire « Les plumes conscientes» a marqué sa réapparition sur la scène littéraire de Kinshasa, après un bon temps de recul où il n’existait que virtuellement à travers ses émissions à la télévision et réseaux sociaux. Alors qu’il figure parmi les plus anciens mouvements littéraires aux travers desquels plusieurs talents littéraires se sont découverts. Puisque l’ampleur de ce mouvement n’a jamais cessé, en raison de la pertinence de sa vision. Les férus de belles lettres n’ont pas hésité à se présenter nombreux a l’espace Nkita Lodge, en répondant favorablement a l’appel qui avait été lancé.
    En ce jour du 17 juillet, le mouvement littéraire a offert à son public une journée riche en réflexion autour de deux sujets principaux : La nécessité du coaching et du mentorat en faveur de la nouvelle génération, abordé par le poète Jean Paul Ilopi et la problématique de l’édition au Congo, développé par Mr Eugene Kandolo en sa casquette d’éditeur. Ces deux exposés ont eu lieu juste après que le coordonnateur du mouvement littéraire, notamment Tiguy Elebe ait fini de présenter en quelques minutes ce qu’est Les plumes conscientes et de récolter quelques questions et idées qui allaient donner de la matière au mouvement ou de recadrer ce qui s’y fait déjà.
    Un appel à l’adhésion au mouvement a été lancé, à la suite duquel plus d’une trentaine des personnes ont répondu favorablement en remplissant la fiche d’adhésion mise à disposition. A la fin de la séance, il n’y avait pas qu’à boire et à manger, une librairie éphémère était vite aménagée par Christian Gombo.
     
  6. Réseau Mikanda
     
    Mikanda est un réseau des bibliothécaires congolais, créé en 2003 sous la forme d’un site internet spécialisé dans l’amélioration de la lecture numérique de livres, regroupant bibliothèques2, centres de documentation et autres fonds documentaires privés en République démocratique du Congo, lui donnant ainsi l’aspect d’une grande bibliothèque virtuelle. Ce réseau compte parmi les ressources générales ou multidisciplinaires de l’Université catholique de Louvain dans ses autres catalogues et outils de découverte.
    Le réseau Mikanda est situé à Kinshasa, il regroupe bibliothèques, centres de documentation et autres fonds documentaires privés en République démocratique du Congo, et dans lesquels vous pouvez trouver de la documentation.
    C’est depuis 2003 que cette plateforme existe et réunit ses membres autour d’une table chaque mois pour échanger sur les meilleurs pratiques en gestion documentaire, ainsi que sur d’autres aspects pouvant intéresser l’étudiant, le chercheur, l’agent de développement et toute personne qui désire s’informer sérieusement sur base des ressources disponibles mais cachées au fond des bibliothèques.
    Le site internet du Réseau Mikanda expose tous les détails sur les activités du réseau en République démocratique du Congo. Leur apport dans le secteur du livre numérique et les difficultés rencontrées au cours de leur prestation. À travers son catalogue général, la possibilité y est de trouver toutes les entités faisant partie du Réseau Mikanda.
    Le plus grand apport du Réseau Mikanda c’est d’avoir rendu facile, bien que quelques difficultés coexistent, l’accessibilité des supports numériques vis-à-vis des personnes désirant s’informer davantage, notamment des chercheurs, étudiants et agents de développement. Des rencontres sont d’ailleurs prévues et organisées chaque mois pour faciliter des échanges entre bibliothécaires prévoyant ainsi des éventuelles formations caractérisées sur la bibliothéconomie.
    5.I Activité
    Rencontre mensuelle des membres du Reseau Mikanda comme d’habitude, le réseau Mikanda réunit ses membres chaque mois autour d’une table dans différents lieux. Pour ce mois, il a plu aux prêtres dominicains de recevoir ces derniers dans leur bibliothèque, dans l’enceinte de laquelle s’est bien déroulée la réunion. Cette réunion a connu les participations de plusieurs bibliothèques, maison d’éditions et une ONG. Ensemble, ils ont échangé sur les points suivants :
    ✓ Historique de l’informatisation et accessibilité actuelle de la bibliothèque des Dominicains
    ✓ Projet de présentation de la production éditoriale dominicaine.
    ✓ Divers: (échange des Dépliants, formations programmées, conférences, contacts, …)
     
    Apres échange, les membres ses sont séparés dans une note de gaieté, germée d’un partage des verres à quelques mètres de la bibliothèque de Prêtres.
     
  7. Collectif envie d’écrire

    8.I Activité
     
    Le collectif Envie d’écrire a encore une fois donné son coup de pouce à la littérature congolaise ; il donne aux jeunes l’envie d’écrire, de lire et bien plus encore, de soutenir l’évolution de la littérature congolaise. Ce qui marque en même temps la volonté de ce collectif de s’installer durablement dans le paysage littéraire du Congo. C’est devenu habituel pour les jeunes de suivre ce fil que préside l’écrivain et slameur, Lyricomane. Cette fois-ci, ils se sont réunis à la bibliothèque urbaine de Kinshasa autour du thème Qui es-tu, cher écrivain ?  . Un moment passionnant que les écrivains ci-après ont animés :
    ▪ Pat le Gourou
    ▪ Daniel Mukubi
    ▪ Jonathan Kapinga
    ▪ Jephté Mbangala
    Là où les jeunes sont réunis, l’ambiance est inévitable. C’est dans cette atmosphère que le public a pu comprendre qui était réellement cette personne de « écrivain » à travers les présentations de ces quatre intervenants qui se sont exprimés devant eux.
     
  8. Jereco
     
    L’asbl Jereco, (jeunesse pour la reconstruction) se veut une structure fédératrice, solidaire, capable d’impulser et favoriser l’émergence d’une jeunesse congolaise dynamique, responsable, soudée aux valeurs qui élèvent une nation.
    L’asbl Jereco figure également parmi les structures les plus actives du secteur littéraire congolais. Ce qui parait naturel du fait qu’elle ait en sa tête l’un des jeunes auteurs les plus dynamiques du secteur, en la personne de Dolph Ndaye, ce philosophe qui venait de nous dévoiler son talent littéraire et philosophique avec son essai, intitulé l’homme et la société.      
    9.I Activité

    • Masolo na Kelasi

    C’est dans la journée du 17 juillet que s’est tenue cette activité sous les enclos de la prestigieuse école « ÉMILIE DE VILLENEUVE » de la commune de Kinshasa.

    Une activité qui avait pour objectif d’échanger avec les enfants; de leur accorder la possibilité de s’exprimer; de leur transmettre le goût des arts majeurs; et leur apprendre comment se divertir sainement.
     
    Le programme s’est déroulé comme suit :
     
     1. L’ÉCHANGES OU MASOLO
     
    Trois points ont été traités à travers une approche participative des enfants dans cette partie animée par le camarade Président Dolph Ndaye qui a échangé avec les élèves sur les droits des enfants ;
     
    S’en est suivi la camarade Lydie qui a échangé quant à elle avec les enfants sur leurs devoirs ; 
     
    et le camarade Francis a conclu par appeler les enfants à une bonne organisation dans toutes tâches. 
     
  9. PROJECTION DU FILM 
     
    Un film (capsules sur les droits des enfants) été projeté au grand bonheur des enfants. 
     
  10. REMISE DE LIVRES EN GUISE DE CADEAUX AUX ENFANTS
     
    Pour mettre en avant l’importance de la lecture ainsi que l’influence qu’exerce celles-ci dans la vie des jeunes enfants, pour rapprocher les enfants de littérature congolaise, plus de 150 livres ont été distribués aux enfants lors de ce programme. Dont les fameux MUTOS de Mr Bienvenu Sene Mongaba.
     
    Nous vous laissons admirer par ces images les moments forts de l’activité, et signalons que ceci est l’orée d’une longue et merveilleuse aventure définitivement mise au profit des plus jeunes. Ensemble, réinventons l’espoir et promouvons l’intelligence.
     
  11. Bookutani
     
    Bookutani, dont le nom en lingala veut dire « retrouvailles», est une plateforme qui regroupe les férus de belles lettres de tout les coins, en RDC et au sein de sa diaspora. Ensemble, ils assurent la promotion de la littérature à travers plusieurs activités littéraires, parmi lesquelles figures le Prix Emilie Flore Faignond, qui sera sujet d’une grande activité plus tard à Kinshasa.
  12. I Activité
     
    Ce samedi 31 juillet…
    Des membres du comité de lecture du prix Émilie-Flore Faignond se sont réunis autour d’une table bien garnie de mets et boissons spécialités-maison à l’espace Congo-Loisir. Afin d’échanger sur certains points relatifs au prix littéraire « Émilie_Flore_faignond ».
    Sur place, il n’y avait pas qu’à boire, à manger et de quoi parler. Il y avait une autre table, sur laquelle était placée une autre forme de mets : ceux de l’esprit. Il s’agissait de livres parus récemment. Ce qui a permit à l’équipe de trier et sélectionner les livres qui répondaient aux critères du règlement.

Étaient présents :
Elisabeth Betty Mweya Tol’Ande
Celena Ngoy
Missy M. Bangala
Moise Edimon
Sylvie Tshibasu
Brigitte Shako qui a nouvellement rejoint l’équipe des lecteurs du comité de Bokutani Kinshasa.

 14. Mfumubuku
I. Activité
 
• Prix litteraire Mfumu Buku
 
Le Prix littéraire Mfumu Buku est un concours de poésie organisé par le Club de lecture Mfumu Buku en partenariat avec les éditions Mikanda. Le concours à été lancé le lundi 19 juillet et prendra fin le mardi 31 août 2021 à 21h59. Il est ouvert à tous les congolais résidant au pays sans distinction d’âge, de sexe ou de religion.
La participation est gratuite. Il est demandé d’envoyer un recueil de poèmes dont le nombre maximum de pages ne doit pas dépasser 30. Les trois meilleurs recueils qui seront retenus vont bénéficier : Pour le premier : une somme de 200.000fc; l’abonnement dans une bibliothèque de la place et l’édition du recueil à compte éditeur. Le deuxième : 100.000 fc; abonnement annuel dans une bibliothèque de la place et l’édition du recueil à compte éditeur. Le troisième : une somme de 50.000fc; abonnement annuel dans une bibliothèque de la place et l’édition du recueil à compte éditeur.
 

les nouvelles parutions
 
Voici les quelques nouvelles parutions que nous avons pu enregistrer pendant ce mois de juillet :
❖ Mateso, roman écrit par Celena Ngoy, paru aux éditions La montagne
❖ L’absence d’une mère, écrit par Jessica Ntumba, paru aux éditions Afri’ka
❖ Makila, roman écrit par Ntambua Elvis, paru aux éditions Elykia
❖ Ecole buissonnière, écrit par roman Emilie Mayabu, paru aux éditions la Montagne
❖ Mtumbu 99, essai écrit par Guillaume Manjolo, publié aux éditions Mabiki
❖ Muasi, roman écrit par Crebix Mozalisi, publié aux éditions Afri’ka
❖ Désir ardent écrit par Dirk Mukupa aux éditions Mikanda
❖ Le Gros Carat, roman écrit par Mweru Nzumwa aux éditions Nzo
❖ Rendez-vous à Matadi, roman écrit par Sosthèene Mova, paru aux éditions Nzoi
❖ Mon Afrique qui tangue, recueil des poèmes écrit par Jean-Paul Ilopi, paru aux éditions Nouvelle génération littéraire
❖ Tété, recueil des poèmes, écrit par Pat le Gourou, paru aux éditions La montagne  
❖ Aux astres perdus, recueil des poèmes écrit par Kertis le Banlieusard, paru aux éditions Mikanda
❖ Les cicatrices d’un heros, écrit par Chad Manda, paru aux éditions Mikanda
❖ Chant du soir, écrit par Christian Dimanyayi, paru aux éditions Mikanda
 
Voici en quelques lignes, les échos littéraires de la ville de Kinshasa que nous avons pu récolter pour le mois de Juillet.
 
Edimon Moïse
Animateur littéraire
Correspondant BOOKUTANI

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1