Luvie Luyeye (Luyeye Vie) Artistes, Plasticiens visuels


Luvie Luyeye (Luyeye Vie)

DEMARCHE ARTISTIQUE

 Luvie LUYEYE VILEKESE analyse, sans complaisance et hypocrisie, la marche, mieux l’évolution de la société internationale.

A en croire William Blum, l’auteur de « The rogue state », i.e, l’Etat voyou, les Etats ou sociétés qui qualifient d’autres d’êtres voyous le sont plus et leurs actions sont là pour le démontrer avec force et détail.

Vu sous ce paradigme occidental, la démocratie, la dictature, les droits de l’homme, la pauvreté ou sous-développement, bien qu’étant des réalités vécues par certains peuples sur la terre, sont bel et bien des constructions de l’Occident qui se révèle comme étant le dépositaire de toute valeur socialement acceptable.  Ainsi, des individus qui n’avaient rien à avoir avec des mouvements terroristes, stricto sensu, s’étaient-ils vus étiquetés comme terroristes sans l’avoir été en réalité, pour le simple fait qu’ils étaient considérés personna non grata par les dits puissants du monde.

L’artiste propose une nouvelle grille de compréhension du mal africain, plus exactement du mal qui ronge les pays dits sous-développés : une vision occidentalo-centré qui empêche une certaine inculturation.

« Mon travail actuel traite et analyse en même temps des efforts que les êtres humains font pour atteindre un objectif quelconque, soit positif, soit négatif dans la vie quotidienne.  J’essaie de mettre en évidence les sentiments humains, émotions, douleurs, pleurs, souffrances, mais aussi la joie de vivre dans un environnement plus complexe et ce, avec des problèmes qui entourent la vie en communauté, entre autres la pauvreté, famines, guerres, maladies, etc. Pour ce faire, je compose mes personnages par de douilles de balles peintes, ce qui représente pour moi un symbole de témoignages des actes que posent les humains pour tenter d’améliorer ostensiblement leurs conditions de vie.

Représenté sur un font composé de gradin, c’est une façon pour moi de faire cette allégorie de la vie : « il y a le haut et le bas ».

BIOGRAPHIE ET PARCOURS

C’est à Kinshasa, à l’Institut de Beaux-arts, que LUYEYE VILEKESE LUVIE a obtenu en 2012 son diplôme de Baccalauréat en sculpture, ville qui l’a vu naître le dix-sept octobre 1992.

En 2008 : il fréquenta l’atelier Atmosphère de caverne de l’artiste John BONGENYA EMEKA. Cet atelier lui a permis de faire l’art et de le comprendre dans ses différentes facettes qui, finalement l’amènera dans un monde de création de nouvel medium et d’un nouveau concept. En 2010 il participa à la création du collectif BOKUTANI ARTISTE REUNIS, un collectif réunissant de jeunes artistes kinois pour le développement et l’innovation dans l’art contemporain congolais. En 2014 il a préféré de quitte l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa pour se concentrer sur sa carrière de création. Suite à la persévérance et à la ténacité dans le domaine des arts-plastiques en 2016, Luvie LUYEYE il est parmi le premier artistes bénéficiaire d’une bourse de la 1ère édition de résidence des créations à Bandjoun station visual arts center contemporary art au Cameroun, organisé par une association des artistes réside en France « les amies des bandjoun station », pour une résidence de deux mois. Grace à cette résidence il a eu l’occasion des rencontres un grand artiste Camerounais Barthelemy TOGUO, se dernière lui a initié dans l’art d’assemblage (installation) des objets ou développer une pensée pour dire quelque chose.

Expositions / (projet sélectionnés)

2018 :

  • Performance « Aide venimeuse », Dans la commune de Lingwala, Kinshasa
  • Exposition collective, « Talkin 2018 », Plateforme contemporain, Kinshasa
  • Exposition collective, « Miltimediations et langage » Académie des beaux-arts de Kinshasa ;
  • Exposition collective, « Jeune talent 2018 » Espace Texaf Bilembo, Kinshasa ;
  • Exposition collective, Le non-encore, Biennale de Dak’art (OFF), parawayana productions, Sénégal ;

2017 :

  • Exposition collective Hommage à KIRIPI KATEMBO, au Centre Wallonie-  Bruxelles, Kinshasa ;
  • Behind the portal, Bandjoun station visual arts center contemporary art, Cameroun.

2016 : LUMUMBA…Quel héritage ? (Solo show), place des artistes Matonge, Kinshasa ;

2015 :

  • Performance « Acquittement apparent II » avec le collectif Bokutani à la rencontre internationale des performeurs de Kinshasa (Kinact) organisée par le collectif « Eza possible », Kinshasa.

2014 :

  • Assistant durant la Première biennale d’art contemporain Yango de Kinshasa (IN) à Kinshasa ;
  • Assistant de Joyce nath tshamala durant sa performance « acquittement apparent l » Kinshasa lors du 54eme anniversaire de l’indépendance de la R.D. Congo.

2013 :

  • Exposition d’art contemporain « PASS’AGE » à l’Espace 99/75 (REGIDESO ; Boulevard du 30 Juin Kinshasa) avec le collectif BOKUTANI ARTISTES REUNIS ;
  • Exposition en Ligne (sur Facebook) avec comme thème : LA JEUNESSE AU DOS avec le collectif BOKUTANI ARTISTES REUNIS.

2012 :

  • Exposition Scolaire Young Génération à l’Institut des Beaux-arts (Kinshasa).

2011 :

  • Exposition collective OU VA TU SIDA ? Avec le collectif des Arts Bantu à l’espace ZINKULU ZETO (kinsuka/Kinshasa).

         Ateliers

2013 :

  • Art- action, atelier A carré, organisé par MUTOTU PROD pour le renforcement de capacité de création de dossier artistique professionnel ;
  • Mixed- media, Académie des Beaux-arts de Kinshasa avec l’artiste Jason Corder (USA).

         Prix

  • 2011 : Première prix du concours des jeunes talents organisés par l’Eglise « Néo-Apostolique » à Kinshasa.

         Résidences

  •        2018 : Master Art 3ème édition, Programme International de Résidence d’Artistes et Curators, Kin Art Studio à Kinshasa,
  • 2016 : Première édition de la Résidence de création artistique à Bandjoun Station Cameroun

Il insinue par des reptiles noirs, et quelques graphies fortement symboliques, que les ferments qui se trouvent être à la base de toutes  les dérivés actuelles, est le non passage de certains hommes de l’état du « cerveau reptilien au néocortex » Expositions En 2011, Organisé par un collectif « Les arts Bantou », vers Kinsuka Pompage avec comme thème ; Où va tu SIDA. 2012, avec le collectif « Néo Ngongisme », suite à la manifestation de la fête d’anniversaire du groupe Ballet « Ne Kongo ». En 2013, avec le collectif « Bokutani Artiste Réunis », au Restaurant de REGIDESO avec le thème Pass’âge. Luyeye Vie a eu aussi à participer à la 1ère Edition de biennale des arts Contemporains comme artiste assistant. Et cela a permis à ce que Luyeye Vie se motive encor sur sa profession.


Autre lien pour l’artiste


Voir  une performance de Luvie Luyeye

Partager cet article
error0
Luvie Luyeye (Luyeye Vie)
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Banner Ads Post

Commentaire récent

Laisser un commentaire