Accueil Artistes Marie Louise Bibish Mumbu

Marie Louise Bibish Mumbu

par Danny
0 Commentaire


marie-louiseAuteure et journaliste culturelle née en 1975 à Bukavu vivant entre Kinshasa et Montréal. Elle est correspondante d’Africultures et collabore avec certains journaux locaux (Le Potentiel, The Post, etc.), plus connue sous le nom de Bibish.

Les mots ont toujours eu pour elle une sacrée résonance et ses collaborations les plus longues sont celles qui lui ont donnée de pouvoir poser un acte, en cris ou en écrits. Avec Faustin Linyekula dans Le festival des mensonges. Avec les enfants dans son cycle d’ateliers d’écriture autour de la Mémoire. Avec le projet Sésam (services pour l’éducation, les savoirs et l’appui à la maîtrise et à l’usage du Français en RDC) à Kinshasa dans son programme « Dire et Ecrire ».
Elle a travaillé dans l’administration et la production pour différents artistes et projets culturels. Elle a mis en place une structure, LOBI, qui oeuvre dans l’accueil, la production et l’organisation d’évènements.
Diplômée en 2002 de l’Institut Technique des Sciences de l’Information et Communication à Kinshasa (ISTI) en Journalisme, Marie-Louise Bibish Mumbu est correspondante d’Africultures, revue culturelle trimestrielle.
Elle a été l’administratrice des Studios Kabako jusqu’à l’été 2003.
Elle a travaillé dans l’administration et la production pour différents artistes et projets culturels : le chorégraphe français Thomas Duchâtelet (été 2003), Astrid Mamina, metteur en scène, ou le projet Cauri à Kinshasa (automne 2004) organisé par l’association marseillaise AMI – Aide aux Musiques Innovatrices, en partenariat avec la Halle de la Gombe et sa structure, LOBI, qui oeuvre dans l’accueil, la production et l’organisation d’évènements.
Elle a participé à quelques stages en journalisme.
Elle a participé à plusieurs ateliers d’écriture (Guy-Junior Régis, Olivier Coyette, Sonia Ristic, Odile Zeller, Jean-Luc Outers, Matthieu Malgrange).
Entre janvier et avril 2009, elle anime des ateliers autour de « la Mémoire ou la lutte contre l’amnésie » à Kinshasa au lycée Motema Mpiko, au centre de loisirs de Panazol à Limoges ainsi qu’à l’Alliance française de Rio de Janeiro.
Elle a reçu une bourse du CNL, le centre national Français du livre, pour une résidence d’écriture de deux mois à la Maison des Auteurs à Limoges.
En octobre, elle décroche le prix « Mark Twain » de la meilleure nouvelle du mois, concours organisé par l’ambassade des USA à Kinshasa, et avec ledit texte elle décroche le Grand Prix du jury pour l’année 2009, son texte s’intitule « Moi et moncheveu ».
Elle se consacre de plus en plus à l’écriture …


Publications :


Samantha à Kinshasa – Editions Le Cri, Collection Espace Sud, Bruxelles,
Septembre 2008.
Théâtralisé et présenté en 2010 par Catherine Boskowitz et la Cie ABC au festival
des Francophonies en Limousin
Une valse hésitante – Dans Nouvelles de Kin/Recueil, Editions Sépia, Paris, Mai
2008.
Les Carnets de la Création : Bibish Mumbu, écrivain – La Fratrie errante en version
initiale, photographies de Santu Mofokeng, Les Editions de l’OEil, Montreuil,
Novembre 2007.
3
La Fratrie errante – in Ecritures d’Afrique /Dramaturgies contemporaines – Recueil,
CulturesFrance, Paris, Juin 2007.
Théâtralisé et présenté par Faustin Linyekula (Studios Kabako) en 2007 puis en
2008 en tournée régionale en Afrique centrale dans les centres culturels français
Mes Obsessions, j’y pense et puis je crie ! – Editions Halle de la Gombe, Kinshasa,
Juin 2004.
Les Carnets de la Création : Francis Mampuya, peintre – texte de Bibish Mumbu, Les
Editions de l’OEil, Montreuil, Février 2003.
Logiques Urbaines à Kinshasa – dossier Africultures n°53 coordonné par Bibish
Mumbu, L’Harmattan, Paris, Décembre 2002.
D’autres informations :
www.africultures.com , www.kabako.org , www.sesam.cd

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1