Accueil 1 Prix de la littérature écologique : Regard tourné vers la sensibilisation pour la protection de l’environnement

Prix de la littérature écologique : Regard tourné vers la sensibilisation pour la protection de l’environnement

par Danny
0 Commentaire 173 vues

Le site littéraire www.mbbactu.net et l’Association pour la Protection de l’Environnemnt et le Développement Durable (APEDD) ont procédé, weekend dernier, au lancement officiel de la première édition du concours de littérature écologique appelé « Prix de littérature écologique », destiné aux ressortissants des pays du Bassin du Congo, sous le thème « RD-Congo, pays solution », dans la bibliothèque Wallonie-Bruxelles, dans la commune de la Gombe.

L’organisation de ce concours intervient dans un contexte de stimuler l’approche participative d’acteurs littéraires dans la sensibilisation pour la protection de l’environnement et la lutte contre les effets de changements climatiques. Il est de même pour porter haut la bioculturelle du Bassin du Congo et la conservation de sa biodiversité face à de nombreuses et graves menaces.

Les textes littéraires qui ont également un rôle crucial à jouer dans la gestion durable et la préservation du Bassin du Congo, permettront à ce qu’il soit bénéfique à la nature et aux humains, aux générations actuelles et futures.

C’est dans cette optique que l’appel à texte est lancé à tous les ressortissants ou résidant de l’un des pays du Bassin du Congo (RD-Congo, République du Congo, République Centrafricaine, Cameroun, Guinée équatoriale et Gabon), à une seule condition d’être âgé de 18 ans ou révolu et présenter un texte sous forme d’une nouvelle de 2.000 mots qui sera envoyé à l’adresse électronique dudit concours (prixliteco@gmail.com).

Il faut retenir de ce qui précède que, par souci de préserver l’anonymat, tout texte envoyé ne devra pas contenir de signes distinctifs et le candidat est appelé à soumettre seulement un texte, pas deux ou plus.

Tout participant doit indiquer sur la première page, les éléments constitutifs de son identité tels que noms, date de naissance, ville/localité de résidence, région (province) et pays, contacts (adresse mail et numéro de téléphone).

La « Nouvelle » qui est à considérer comme un bref récit qui fait appel à la réalité et qui se termine avec une chute inattendue, est l’unique genre littéraire retenu pour la première édition du Prix LiEco. Les 5 premiers gagnants verront leurs textes être édités et publiés dans une anthologie par les organisateurs ou leurs partenaires. Ceci étant, ils recevront, chacun d’eux, 10 exemplaires de l’anthologie.

En convergence, les 3 premiers vont bénéficier des chèques d’une valeur allant de 500.000 FC à 2.000.000 FC. Le vaillant lauréat du concours sera promu Ambassadeur des activités que mènent les deux structures organisationnelles en matière de la protection de la planète. Aussi, l’un de ses projets (projets du gagnant) en faveur de la protection de l’environnement sera soutenu par lesdites structures.

Le processus de soumission de textes s’étend jusqu’au 04 septembre 2022 à 23h59, heure de Kinshasa et la remise du Prix LiEco interviendra le 05 décembre 2022. La balle est enfin lancé à tous les chevaliers de la plume de saisir l’opportunité pour faire prévaloir leurs idées fructueuses pour la préservation de la nature.

Focus sur les deux structures organisationnelles du Prix LiEco

D’une part, le site d’actualité culturelle et littéraire congolais dénommé www.mbbactu.net qui est une idée portée par Mme Marthe Bosuandole est un espace qui a pour mission de faire connaître la littérature et la culture congolaise, leurs acteurs, leurs auteurs et leurs oeuvres.

D’autre part, Association pour la Protection de l’Environnemnt et le Développement Durable (APEDD), présidée par Mme Julie Ndaya, s’active dans la promotion de la protection de l’environnement et le développement durable dans nos communautés, surtout en milieu rural et porte haut toutes les questions relatives à la nature et au changement climatique.

En rappel, le Bassin du Congo est la deuxième plus grande forêt tropicale humide du monde. Il abrite environ 10% de la biodiversité mondiale, tant en termes de faune que de flore. Il est extrêmement riche en ressources minérales et joue un rôle crucial dans l’atténuation du changement climatique mondial grâce à sa capacité de séquestration du carbone, notamment par le biais de ses tourbières qui sont les plus grandes du monde. Les tourbières du Bassin du Congo stockent du carbone équivalent à environ 20 ans d’émissions de combustibles fossiles des États-Unis d’Amérique.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1