Accueil 1 Kinshasa : « Méditation » nouveau recueil de Arnold Massamba qui a fait l’objet d’édification au concert de poésie

Kinshasa : « Méditation » nouveau recueil de Arnold Massamba qui a fait l’objet d’édification au concert de poésie

par Danny
1 Commentaire 220 vues

Prévu en date du 15 octobre 2022, le concert de poésie a bel et bien eu lieu tel que prédit.

Accouru dès 18h précise l’heure du début de cette soirée , les portes de la magnifique salle ingenious city se sont ouvertes à un large public venu de différentes communes de l’étendard kinois ,et de partout ailleurs envahi par le désir de savourer la « méditation ».
Un tout premier recueil des poèmes de l’écrivain congolais Arnold Massamba qui a fait l’essentiel de la soirée de par son contenu.

Par une modération orientée et combien fascinante, Didier Bulabula a fait baigner dans les eaux profondes de la bonne humeur, la multitude présente à cette soirée distinguée comprise des chantres, écrivains, poètes et des personnes d’autres classes hautement placées.

Se voulant d’exhorter plusieurs par des poèmes inspirés de la filante étoile du monde poétique, ce concert de grande renommée a de même connu la participation des personnes merveilleuses, parents, amis et connaissances ainsi que des assoiffés de belles paroles.

Divisé en deux parties, chacune consacrée à la lecture des poèmes qui ont laissé sans mot l’assistance.

Emporté par la belle prestation du chantre de l’éternel qui à l’heure du talk show lorsqu’il fallait répondre à la question liée à sa source d’inspiration, Arnold Massamba a fait preuve d’une telle sagesse par son éloquence et sa particularité à en porter l’éclairage.

Amoureux de la sollicitude et du calme, il a fait savoir que le silence est pour lui une bouche qui parle beaucoup plus que d’aucun ne peut imaginer. « se résigner dans le calme ouvre une brèche aux nouvelles idées », l’a-t-il révélé

Et étant amoureux du beau, le poète a aussi souligné que la poésie est pour lui un carburant dans le train de sa conception de la vie .

Pour rendre particulier ledit événement qui a coïncidé avec la célébration de la femme rurale dans le monde entier, l’auteur a déclamé un poème à l’honneur de celle-ci pour faire comprendre au public qu’une mère est sacrée.

Qui commence bien qui finit bien, dit-on. C’est par un cocktail et une photo de famille que les rideaux de ce concert se sont tirés.

Sans oublier que le numéro 0993116297 reste opérationnel à ceux qui accordent de l’intérêt à ce recueil.

Laetitia Kabala

Autres infos

1 Commentaire

David. Asaph Rocha 17 octobre 2022 - 17 h 50 min

Nous étions là très merveilleux

Répondre

Commenter

UA-51986614-1