Accueil 1 ONGD MWASI YA KILO: Le festival de l’unité culturelle Conjuguée au Féminin « Basi na Basi » se projette du 26 au 29 mars à Kinshasa.

ONGD MWASI YA KILO: Le festival de l’unité culturelle Conjuguée au Féminin « Basi na Basi » se projette du 26 au 29 mars à Kinshasa.

par Danny
0 Commentaire

ONGD MWASI YA KILO: Le festival de l’unité culturelle Conjuguée au Féminin « Basi na Basi » se projette du 26 au 29 mars à Kinshasa.
 C’est du 26 au 29 mars que se tiendra l’édition spéciale du Festival de l’unité culturelle Conjuguée au Féminin au Centre Culturel Les Monts des Arts, sise au croisement des avenues Mushie et Mont des Arts dans la  commune de la Gombe. Cette deuxième édition sera placée sous la thématique « Meeting sur la promotion de l’entrepreneur culturel féminin » pour susciter à l’endroit des femmes l’esprit créatif d’entreprendre dans le secteur de la culture, socle du développement integral et épanoui de la société.
Cet événement place un accent aigu sur la synergie et la mise en réseau des femmes artistes et opératrices culturelles en les considérant comme des agents du développement socio-économiques en tant que créatrices et productrices de libres expressions. Outre, la dynamisation encourageante de l’autonomisation de l’entrepreneuriat culturel féminin en mettant en exergue des rencontres culturelles et les lobbys au regard de l’éveil et la valorisation du métier. Aussi, informer et former des artistes et opérateurs culturels à la création et gestion des entreprises ainsi qu’à l’activisme culturel.
Étant l’initiative portée par l’ONGD Mwasi Ya Kilo dirigée par la coordinatrice Madame Aicha Dindi, il ressort de ce festival un cadre de concertations de lutte contre toute forme des discriminations et violences faites aux artistes. Pour autant, ledit festival est un projet artistique et culturel encré sur le développement, qui prône l’entrepreneuriat culturel féminin, entièrement organisé par des femmes, pour l’encadrement et l’orientation des artistes à l’amélioration de leur condition de vie et de travail.
« Je vise que les femmes retrouvent leur valeur au sein de la société. Nous tâchons de réveiller la dignité de la femme, ce qui n’est pas chose facile mais nous y arriverons. Nous sommes là pour pousser la femme à aller plus loin que possible, qu’elle soit à mesure d’impacter le monde » a-t-elle affirmé au cours d’un échange avec la rédaction de Culturecongo.
Par ailleurs, elle invite plus des femmes à rehausser de leur présence ces assises étant exclusivement et uniquement destinées à la promotion adéquate et indispensable de l’entrepreneuriat culturel conjugué au féminin, une opportunité idoine pour elles de développer cet instinct délicat d’entreprendre à côté de l’homme pour asseoir son indépendance financière au sein de la société.
« Je dis que ce festival est pour elles, c’est aujourd’hui, demain, les jours à venir. Soyez suprêmes et donnez-vous » a-t-elle paraphrasé.
A titre indicatif, le festival de l’unité culturelle conjuguée au féminin sera enrobé d’une série d’activités prépondérantes et fructueuses à l’égard des femmes participantes. A l’occurrence, Spectacles, exposition, concours, conférences, ateliers et remise des diplômes de mérite aux femmes leaders qui ont marqué le temps.

Nous tenons à vous informer que la conférence de presse est prévue pour le jeudi 19 mars à 10 heures au centre culturel Aw’art en vue de présenter le champ d’actions du festival devant les chevaliers des médias et d’autres femmes qui y participeront. A noter que la vente des stands est bel et bien disponible. vous qui souhaitez exposer vos produits, biens et services pour une large visibilité tout au long du déroulement de  l’événement, n’hésitez pas à entrer en contact avec l’organisation pour des informations complémentaires.

Masand Mafuta/Culture Congo

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1