Accueil 1 « Mesures urgentes de soutien au secteur du livre en période de crise/ Covid-19 » (Tribune de Richard Ali).

« Mesures urgentes de soutien au secteur du livre en période de crise/ Covid-19 » (Tribune de Richard Ali).

par Danny
0 Commentaire

Ecrivain et opérateur culturel, je publie ici mes réflexions ayant abouties à des propositions on ne peut plus concrètes (pouvant bien-sûr être complétées et enrichies par d’autres idées émanant des personnes éclairées en la matière) pour un soutien tangible et urgent au secteur du livre dans la Ville-Province de Kinshasa, et pourquoi pas dans d’autres provinces qui voudraient bien aller dans le même sens.

Tout est parti d’une question qui nous a été posée par une consœur écrivaine travaillant à l’hôtel de Ville: « En cas de mise en place des mesures urgences dans le secteur culturel post Covid19, quelles sont les actions à mener «
Abordant la question, je commençais par relever un élément dans sa formulation que j’ai trouvé être pour moi un couac, mieux une entorse : c’est « Post-Covid » en français « Après-Covid ». Evoluant dans le secteur, je me suis dit, mais pourquoi seulement « après-co- vid » ?Pourquoi le Gouvernorat préfère attendre la période « après » le Covid-19 pour apporter son soutien aux artistes et culturels ? Qu’est-ce qui motive cette démarche ? Qu’est-ce qui empêche le Gou- vernement provincial à aider les artistes maintenant ? Y’a-til vraiment des raisons évidentes à ne pas apporter ce « soutien » « pendant » cette période de crise ?

Proposition urgente

Richard Ali propose la «Création d’un fonds d’aide aux opérateurs du livre ». Celle-ci est reparti en 4 sections : Aide aux créateurs (auteurs, écrivains, bédéistes); Aide aux éditeurs et imprimeurs locaux; Aide aux distributeurs et bibliothèques (libraires, bouquinistes…); Aide aux organisateurs d’événements littéraires (salon, festi- vals, concours, café, etc.).
Concernant la coordination de ce projet, Richard Ali propose que le projet soit géré par un coordonnateur nommé par la Ville de Kinshasa suivi par des représentants des structures notamment : Union des écrivains du Congo (UECO), Association des Jeunes écrivains du Congo (AJECO), Association Nationale des Editeurs des Livres (ANEDIL) – Association des Bouquinistes du Congo (ABC),…Concernant la validation des projets, Une commission ad hoc sera créée et mise en place pour étudier les dossiers et donner les avis sur l’éligibilité pour l’obtention de l’aide de la Ville.

Richard Ali, Ecrivain et CEO Alibooks.cd

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1