Accueil 1 Cinéma : « Water et coltan », un film de Daniel kotter qui suscite le réveil d’esprit des congolais.

Cinéma : « Water et coltan », un film de Daniel kotter qui suscite le réveil d’esprit des congolais.

par Danny
0 Commentaire 67 vues

Projeté ce lundi 7 novembre 2022, sous collaboration des acteurs congolais et Bimpa production que « water et coltan », un film documentaire congolais à 360 degré qui a fait l’objet d’attirance à l’université pédagogique nationale (UPN), dans la commune de ngaliema.

Réunissant un nombre incontestable dans la grande salle de presse écrite de cet alma mater, cette activité cinématographique a connu pour consommateurs, les étudiants de différentes universités en l’occurrence ceux de l’UPN et un large public en provenance de différents coins de la capitale congolaise

A l’heure des échanges, Grâce Kiyombo, coordonatrice des projets de Bimpa production, a pour sa part dévoilé le message que revêt cette réalisation congolaise. Selon sa compréhension, ce film se veut justement d’exhiber les réalités vécues à l’Est du pays .

Ce film de 50 minutes endéans, révèle de part son contenu, les difficultés qu’éprouvent les femmes de cette partie de la RD-Congo jusqu’à s’offrir au trafic des femmes de joies pour n’avoir que quelques sous permettant à leur survie. tel est l’extrait de cette réalisation.

Les étudiants de deuxième licence en option cinématographique ont émis le vœu de palper du doigt, le contenu intéressant et délicat exploité dans ce film.

« Pour nous, c’est innovation dans la mesure où, nous en sommes doublement bénéficiaires en termes d’expérience » l’a révélé Moïse Indombe, étudiant et participant à cette activité.

Pour ce qui est de « Water et coltan », retenons que c’est est un film de 52 minutage à titre documentaire réalisé par La collaboration de Daniel Kotter, Yasmine Bisimwa, Olande Byamungu, Christian Muhigwa.

Rappelons que le programme de projection dudit film se poursuit jusqu’au 10 novembre dans différents lieux tels que : l’INA, L’institut français de Kinshasa et Maison Culturelles des Mwindeurs.

Laetitia Kabala

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1