Accueil 1 Kinshasa : La Performance « Bombé, bombe ya lobi » sensibilise les jeunes contre l’usage de cette drogue toxique dans les rues de Tshangu

Kinshasa : La Performance « Bombé, bombe ya lobi » sensibilise les jeunes contre l’usage de cette drogue toxique dans les rues de Tshangu

par Danny
0 Commentaire 183 vues

Dans le souci de sensibiliser les jeunes contre l’usage de la drogue nocive « Bombé », les artistes Negue Fly Nsau, Malafi Niamba et Eibi Armel ont représenté, en date du dimanche 26 septembre 2021, la performance artistique intitulée « Bombé, bombe ya lobi », à la place Ste Thérèse, dans la commune de N’djili (Kinshasa).

La performance « Bombé, bombe ya lobi » (ndlr la drogue Bombé, une bombe à retardement) a été un moyen pédagogique pour ces trois artistes d’informer, éveiller et sensibiliser la population, plus précisément la jeunesse sur les conséquences néfastes découlant de cette drogue très toxique et nocive qui fait actuellement son plein succès dans la capitale congolaise. C’est ainsi qu’ils ont été descendus dans la rue pour une sensibilisation à grande échelle.

« Le but était participer à notre niveau en qualité d’artistes de ne pas rester indifférents face à cette cruauté humaine et nous l’avons bel et bien réalisé. Donc, nos impressions ne peuvent qu’être satisfaisantes mais nous espérons encore le refaire le mieux très prochainement », a dit Negue Fly Nsau, artiste pluridisciplinaire, poète et écrivain.

Cette performance a également interpellé les citoyennes et citoyens à ne pas stigmatiser l’usager de drogue, même si l’on considère que cette drogue est interdite.

« Le bombé est une drogue piège pour notre jeunesse dont nous devons la protéger. Le drogué n’est pas un marginal ou un pestiféré, mais une personne en danger qu’il faut aider à sortir de la dépendance, avec compréhension mais sans faiblesse », a constaté Malafi Niamba, artiste et PDA du collectif Maison Culturelle des Mwindeurs.

De l’autre côté de la plaque, un appel impulsif a été lancé au gouvernement de mettre à la disposition des jeunes des emplois et des initiatives qui peuvent leur être très utiles dans la société.

« Je suis très ému de la réussite effective de ce projet qui tient à la sensibilité de la jeunesse contre l’usage de la drogue Bombé. Nous avons fait notre part de véhiculer un message clair à la population et nous estimons que le gouvernement doit aider aussi les jeunes à se développer en mettant à leur disposition des emplois et des initiatives qui peuvent leur être très utiles », a précisé Eibi Armel, danseur professionnel.

Face à cette performance pédagogique et didactique, le public n’a pas dissipé sa langue dans la poche pour louer cette initiative fabuleuse de sensibilisation des jeunes face aux fléaux qui gangrènent la société actuelle. On a noté des réactions directes et participatives.

Faut-il punir ou prévenir ? Les deux solidairement, telle est la réponse de ses trois artistes et gestionnaires de la Maison Culturelle des Mwindeurs à l’instar de Malafi Niamba (PDA du collectif MCM), Negue Fly Nsau (artiste pluridisciplinaire, poète et écrivain) et Eibi Armel (danseur professionnel).

Ce projet est l’initiative portée par la plateforme LIKITA’NTOKI qui se veut un canal d’inviter l’art et la culture vers le public, dans le but de vulgariser et pérenniser davantage ce domaine de l’art, tout en créant une forte familiarité entre l’art et le public.

Masand Mafuta

Autres infos

Commenter

UA-51986614-1